Ministre de la Santé

Politique de la santé du gouvernement francophone bruxellois

La politique de la santé de la Ministre Cécile Jodogne concerne 1 million de francophones bruxellois.

8 thématiques prioritaires ont été définies en début de mandat. Elles définissent les contours d’une politique de la santé cohérente et ambitieuse.

Le tissu associatif, est le relais privilégié des actions opérationnelles du gouvernement francophone bruxellois. La pratique des acteurs de terrain à Bruxelles est reconnue, ceux-ci proposent des services de proximité et accessibles pour tous.

Il est donc primordial que le secteur aie une lecture claire des processus d’élaboration des priorités et des objectifs définis, in fine, par le Gouvernement francophone bruxellois. Ces priorités et objectifs répondent bien évidemment aux besoins de nos concitoyens et, en particulier, des plus vulnérables d’entre eux.

Promotion de la santé

Travail communautaire en promotion de la santéEn favorisant les actions de terrain, telles que les dépistages ou le travail communautaire des maisons médicales et des services de santé mentale, la Ministre veut réduire les inégalités d’accès aux soins.

Promouvoir les modes de vie favorables à une meilleure santé pour tous, réduire les risques liés à la consommation d’alcool ou d’autres drogues contribue à la responsabilisation de chacun. Et en même temps, vouloir un effort budgétaire pour ces actions, c’est mettre en avant la responsabilité publique et la solidarité.

Attitudes sainesLe décret “promotion de la santé” de Cécile Jodogne définit un cadre pour mener ces politiques. Il accueille la compétence transférée depuis la Fédération Wallonie-Bruxelles suite à la 6ème réforme de l’Etat. Il met l’accent sur la concertation avec les acteurs de terrain et la transparence dans l’établissement des priorités.

Après l’élaboration et l’adoption du décret, restait à mettre en œuvre une action politique en adéquation avec les besoins actuels des Bruxellois et les dynamiques de travail à l’œuvre au sein du secteur. C’est maintenant chose faite avec le plan stratégique de promotion de la santé 2018-2022 qui détermine les grandes priorités.

Alcool et drogues : réduction des risques

La prévention permet de réduire les dépenses en santé publique et de limiter les risques pris par les usagers. C’est le cas par exemple pour l’alcool et la drogue. La Ministre a soutenu plusieurs projets emblématiques:

  • Avec le secteur et les cabinets bruxellois concernés et au sein de la Cellule politique générale drogues, Cécile Jodogne soutient activement les concertations relatives aux salles de consommation à moindres risques. (A propos du plan bruxellois de réduction des risques en matière de drogues et assuétudes)
  • Les concertations interministérielles au sujet du plan alcool ont été relancées par la Ministre. Elle veut obtenir un engagement du gouvernement fédéral pour une réduction sélective de l’offre d’alcool. (Plus de détails à propos du plan alcool)
  • Plusieurs projets de prévention et d’aide ont été soutenus. Quality Night encourage les lieux de fêtes à promouvoir le bien-être et la santé de leurs clients.
  • La consommation problématique en milieu étudiant a fait l’objet d’une enquête et d’actions de réduction des risques. Celles-ci sont menées par les étudiants eux-mêmes, au plus près des réalités festives.

Ceci aussi pourrait vous intéresser:

Le plan Sida

Le dépistage démédicalisé et délocalisé pour lutter contre l'épidémémie du Sida dans les milieux à risqueUne des mesures préconisées par le plan national sida est le soutien à des projets de dépistage délocalisé (et, quand la législation le permettra au niveau fédéral, démédicalisé). La Ministre Cécile Jodogne soutient depuis 2016 un projet de dépistage délocalisé à destination de publics migrants. Il s’agit d’offrir le test VIH à proximité des lieux de vie des personnes, via les associations de terrain en contact avec elles.

Réagir face au vieillissement

Privilégier les alternatives à l'hospitalisationAvec l’allongement de la durée de vie, notre capacité à entourer les personnes âgées atteintes de pathologies chroniques, est un défi à relever. Dès à présent Cécile Jodogne a décidé de soutenir les initiatives à destination des personnes atteintes et de leurs familles.

Plusieurs associations d’aide aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et à leurs proches sont subventionnées. Une attention particulière est accordée aux dispositifs qui renforcent le maintien à domicile.

De plus en plus, une alternative à l’hospitalisation est recherchée, une augmentation des moyens destinés au secteur est réalisée. C’est le cas pour la Cité Sérine avec une augmentation de la capacité d’accueil.

Promotion des modes de vie favorables à un meilleure santé

La Ministre de la Santé du Gouvernement francophone bruxellois a fait de la promotion des attitudes saines une priorité majeure en promotion de la santé. L’objectif est d’améliorer le bien-être de la population et de réduire les risques de maladies, en particulier les maladies cardio-vasculaires et les cancers, qui constituent les causes principales de mortalité. La promotion d’une alimentation saine et équilibrée d’une part et de l’activité physique d’autre part sont au cœur de ce projet.

Un plan de promotion des modes de vie favorables à la santé permettra de mieux coordonner les actions existantes, d’identifier les actions innovantes à mettre en œuvre ou à renforcer, ainsi que les stratégies nécessaires à la réduction des inégalités d'accès à une meilleure santé.

Bien-être psychologique

Enfants, adolescents, jeunes adultes et réfugiés peuvent éprouver des difficultés d’adaptation psycho-sociale dans une notre société complexe et changeante. Les subventions aux acteurs de la santé mentale qui travaillent avec ces publics ont été augmentées.

Les projets pluridisciplinaires, intégrant notamment la logopédie, la psychomotricité, ou l’art-thérapie, sont encouragés. Ils sont autant d’alternatives thérapeutiques bénéfiques pour les personnes en souffrance psychique.

38 maisons médicales

Consultation en maison médicaleGrâce à leur accessibilité financière et à leur proximité, les maisons médicales sont la première ligne d’accès aux soins pour les patients fragilisés, de plus en plus nombreux. Une 38ème maison médicale a été agréée en 2016. Une réflexion est en cours pour soutenir le démarrage de nouvelles maisons médicales.

La santé mentale

En matière de santé mentale, la Ministre Cécile Jodogne veut soutenir plus spécifiquement les services s’adressant aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

L’art-thérapie est pressenti comme une discipline d’intervention qui aide à l’expression et à la reconstruction, que ce soit en parallèle d’autres méthodologies mises en œuvre par les services de santé mentale, ou comme mode d’intervention privilégié.

Par ailleurs la Ministre de la Santé du Gouvernement francophone bruxellois a voulu soutenir le dispositif opérationnel composé du Centre d’Appui Bruxellois qui oriente les délinquants sexuels vers une prise en charge thérapeutique.

La médecine préventive

Dans le cadre de la 6ème réforme de l'Etat, d'importants domaines d'action ont été transférés au Service Public Francophone Bruxellois en matière de médecine préventive. C'est le cas des campagnes de dépistage elles-mêmes et des actions de coordination afin d'améliorer la prise en charge prophylactique de certaines affections.

Ces contenus santé peuvent aussi vous intéresser