"Des ponts avec les médecins devront se faire plus systématiquement pour le dépistage du cancer."

Quelques lignes de forces extraites de l'interview que la Ministre de la Santé a donné à MédiPlanet (*)

Dans cet entretien, la Ministre de la Santé rappelle les grandes lignes du décret de promotion de la santé adopté il y a peu par le parlement. Elle nous fait part aussi des accents qu'elle souhaite donner dans ce domaine. Ainsi, elle évoque l'importance de promouvoir les attitudes saines qui favorisent un meilleur état de santé de la population. Un deuxième axe de travail concerne la réduction des risques, notamment en matière de drogues et d'alcool. Enfin, une attention particulière sera accordée à la santé mentale pour les plus jeunes : enfants, adolescents et jeunes adultes. Bien entendu le plan de promotion de la santé, qui est au coeur d'une concertation avec tous les acteurs concernés, sera l'occasion de confirmer, d'ajuster ces priorités.

La Ministre de la Santé souligne le rôle prépondérant des médecins dans les campagnes de médecine préventive et plus particulièrement dans le domaine de la prévention de certains cancers, comme le cancer du sein ou le cancer colorectal. La collecte et le traitement des données en provenance du terrain – notamment en provenance des associations – sera aussi un outil important pour la gestion de la promotion de la santé. Ces informations sont utiles pour orienter la politique afin d'optimiser l'impact des moyens mis en œuvre et de toucher un public le plus large possible.

(*) Cette interview n'est accessible qu'aux abonnés MédiPlanet, c'est pourquoi nous vous proposons ce bref compte-rendu.