Santé

Interpellations parlementaires et réponses dans le domaine de la santé.

Les résultats finaux de l'appel à projets pour les acteurs de la promotion de la santé

Vendredi, 19 janvier, 2018
Question posée par: 
Mme Magali Plovie

C'est ce 18 janvier que le Collège a pris les décisions relatives aux services, acteurs et réseaux, afin de constituer le nouveau dispositif bruxellois de promotion de la santé.

[...] Le décret prévoit la désignation d'un service d'accompagnement. C'est le Centre bruxellois de promotion de la santé qui a été désigné pour réaliser ces missions.

Les appels à candidatures portaient également sur sept services de support. Sept candidats ont ainsi été désignés pour les supports suivants :

- soutien aux acteurs en matière de littératie en santé : Culture et santé ;
- soutien aux acteurs en matière de communication et nouveaux médias : Question santé ;
- évaluation et transférabilité en promotion de la santé : service universitaire de promotion de la santé UCL- IRSS/RESO ;
- soutien à la formation continue en promotion de la santé : Repères ;
- soutien aux acteurs en matière de promotion d'environnements favorables à la santé, à l'alimentation et à l'activité physique : Sipes ULB ;
- soutien aux acteurs en matière de prévention des infections sexuellement transmissibles, dont le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et le virus de l'hépatite C : Observatoire du sida et des sexualités ;
- soutien aux acteurs en matière de prévention de l'usage de drogues et de réduction des risques : Eurotox.

Quatre réseaux ont également été désignés :

- pour les questions portant sur le genre, les femmes et la promotion de la santé : Femmes et santé ;
- concernant la prévention et la réduction des risques liés à la consommation d'alcool : Univers santé ;
- en matière de promotion de la santé et de mutilations génitales féminines : le Groupe pour l'abolition des mutilations sexuelles (GAMS) ;
concernant le milieu festif : Modus Vivendi.

- Enfin, 26 acteurs ont été désignés pour couvrir les priorités thématiques ou transversales du plan d'action. Je m'assurerai que la liste de ces acteurs soit transmise à la commission.

Tous les dossiers ont été analysés sur la base d'une  grille d'appréciation annexée à l'arrêté d'exécution du décret. Tous les candidats avaient été informés de l'application de cette grille d'analyse et d'appréciation lors de l'examen de leur dossier de candidature.

Domaine interpellation: 

La journée mondiale de lutte contre le sida

Vendredi, 19 janvier, 2018
Question posée par: 
M. Gaëtan Van Goidsenhoven

Les acteurs de la prévention du VIH sont  particulièrement actifs à Bruxelles. Dans le cadre des appels à projets basés sur le Plan de promotion de la santé 2018-2022, un service de support et six acteurs  ont été désignés pour mettre en œuvre des programmes dans ce domaine. II me semble utile de préciser que la plupart élargissent leurs actions aux autres infections sexuellement transmissibles et même, dans certains cas, à la promotion de la santé sexuelle, qui va au-delà de la simple prévention. Un autre acteur travaille de manière large dans le domaine de la réduction des risques en matière de drogues.

Pour information, ces opérateurs retenus dans le cadre du Plan de promotion de la santé sont :

- l'Observatoire du sida et des sexualités, désigné en tant que service de support ;
- Espace P, Alias, la plate-forme prévention sida (fusionnée avec SidAids Migrants), Modus Vivendi, la Fédération laïque des centres de planning familial et Sida'sos, désignés en tant qu'acteurs.

Il est difficile de dresser un bilan d'ensemble, vu la diversité des acteurs et des lieux mobilisés. Cette diversité et le dynamisme des acteurs portant ces actions me semble toutefois un bon indicateur de leur visibilité. Je vous rappelle cependant que la sensibilisation se développe tout au long de l'année. Le 1er décembre n'en est que le point d'orgue !

Domaine interpellation: 

Les résultats de l'audit du moratoire sur l'agrément des maisons médicales

Vendredi, 19 janvier, 2018
Question posée par: 
M. André Du Bus De Warnaffe

D'un point de vue global, les maisons médicales au forfait représentent donc un avantage financier pour la sécurité sociale.

J'ajouterai qu'au-delà des aspects strictement budgétaires, qu'il ne faut certes pas négliger, il convient surtout de réfléchir sous l'angle des bénéfices humains. Comme vous le savez, les maisons médicales jouent un rôle prépondérant dans l'action collective et communautaire et répondent à des besoins de promotion de la santé et de prévention. [...]

[...] Je vous rappelle que j'ai en effet annoncé mon intention d'agréer deux nouvelles maisons médicales en 2018. [...]

[...] Je rappelle donc mon soutien aux maisons médicales en général et au système du forfait en particulier, et je serai très attentive aux suites qui seront données aux résultats de l'audit lorsqu'ils seront rendus publics. [...]

Domaine interpellation: 

L'aide spécifique ou communautaire aux personnes LGBTQIA + HSH, en matière de soins de santé de première ligne non discrimants

Vendredi, 19 janvier, 2018
Question posée par: 
M. Julien Uyttendaele

[...] Nous savons que différentes catégories de la population bruxelloise rencontrent des freins sur ce plan. [...]

[...] Pour ce qui concerne spécifiquement les publics LGBTQIA+, plusieurs types de facteurs sont à l’œuvre, dont :

L'attitude des soignants vis-à-vis du genre et de la sexualité en général, et spécifiquement vis-à-vis de l'homosexualité, de la bisexualité, du transgendérisme ou de toutes les autres réalités recouvertes par l'acronyme LGBTQIA+ ;
les connaissances médicales des soignants concernant la santé sexuelle, et notamment les infections sexuellement transmissibles, leurs causes, leurs symptômes, leur dépistage, leur diagnostic et leur traitement ;

Les compétences des soignants pour aborder ces questions de manière adéquate avec les patients, ce qui inclut la faculté de s'abstenir de tout jugement moral vis-à-vis de leur identité, de leur mode de vie et de leurs pratiques sexuelles.

Il existe plusieurs initiatives visant à faciliter la relation médecin-patient :

  • le projet « Très très bon médecin » de l'association Ex Æquo ;
  • les formations organisées par la Fédération laïque de centres de planning familial (FLCPF), financées par la Commission communautaire française, dont certains modules abordent la santé sexuelle de la communauté LGBTQIA+ ;
  • un groupe de travail de la même FLCPF, [...] dont l'objectif est d'améliorer les pratiques professionnelles des équipes des centres de planning dans ce domaine ;
  • des fiches d'information destinées aux médecins généralistes,[...] dont certaines traitent de santé sexuelle et d'IST [...] ;
  • le travail mené par l'asbl Promosanté et médecine générale pour fournir des outils aux médecins généralistes leur permettant d'intégrer de manière adéquate les questions de prévention dans leur pratique professionnelle. [...] ;
  • [...[ Séminaire annuel consacré aux IST [...] ;
  • l'organisation [...] de séminaires mensuels à destination des médecins et des patients sur des sujets médicaux et cliniques liés au VIH.J'ai la conviction que la lutte contre l'homophobie et, plus largement, contre toute forme de discrimination dans le secteur médical devrait être concrétisée par des séances de formation dans le cadre du cursus de formation initiale et continuée du personnel médical et paramédical.

 J'ai la conviction que la lutte contre l'homophobie et, plus largement, contre toute forme de discrimination dans le secteur médical devrait être concrétisée par des séances de formation dans le cadre du cursus de formation initiale et continuée du personnel médical et paramédical. [...]

En ce qui concerne les lieux d'aide et les points de contact « gay-friendly » et « sero-friendly », je citerai :

  • les dispositifs de dépistage délocalisé et parfois démédicalisé [...] ;
  • le centre Elisa, qui offre des dépistages anonymes et gratuits [...] ;
  • la S-Clinic, spécialisée dans l'information, le dépistage [...] ;
  • les permanences médicales organisées par l'asbl Alias pour le public très spécifique des hommes prostitués ;
  • la ligne d'écoute anonyme et gratuite de l'asbl Aide Info Sida [...] .
Domaine interpellation: 

Les pratiques "Chemsex" en région bruxelloise et leurs conséquences socio-médicales

Vendredi, 19 janvier, 2018
Question posée par: 
M. Julien Uyttendaele

En tant que phénomène émergent à Bruxelles, la problématique du "chemsex" - à prononcer "kem-sex" - fait l'objet d'une préoccupation particulière de la part de certains acteurs de terrain spécialisés dans la réduction des risques liés à l'usage de drogues et dans la prévention des infections sexuellement transmissibles (IST).

J'ai soutenu en 2016-2017 une enquête exploratoire menée dans ce domaine par l'Observatoire du sida et des sexualités et plus particulièrement l'Université Saint-Louis-Bruxelles. Cette étude a notamment permis d'évaluer l'ampleur du phénomène sur le territoire bruxellois. [...]

Les effets de ces pratiques sur la santé physique et mentale ainsi que sur la vie sociale des usagers peuvent être non négligeables.

Au niveau de la santé mentale, mais aussi d'un point de vue social, les conséquences peuvent être lourdes :

- fatigue et perte de concentration, avec tous leurs effets délétères dans la vie professionnelle ;

- problèmes de dépendances aux produits ;

- diminution de la santé sexuelle liée à une baisse du plaisir lorsque les usagers souhaitent revenir à une sexualité sans produits ; 

- difficultés financières dues au coût élevé des produits ;

 - problèmes relationnels avec la famille, les partenaires de vie ou l'entourage ;

- problèmes de consentement aux rapports sexuels sous l'effet des produits, voire violences sexuelles, en raison d'une perte de contrôle lorsque l'on est sous l'emprise de ces drogues.

S'agissant de la politique de prévention et des projets de terrain, les équipes spécialisées dans la réduction des risques et dans la prévention des IST sont - comme je l'ai dit en introduction - attenvtives au phénomène et intègrent des messages à ce sujet dans leurs outils et dans les échanges qu'ils ont avec les publics concernés. Il s'agit en particulier des associations Ex Aequo et Modus Vivendi.

Dans le cadre des appels à projets basés sur le plan de promotion de la santé 2018-2022, plusieurs dossiers mentionnent le "chemsex" comme l'une des problématiques prioritaires en terme de prévention et de réduction des risques. [...]

 

 

 

 

 

 

 

 

Domaine interpellation: 

Les recommandations suite à l'audit KPMG sur les maisons médicales au forfait

Vendredi, 2 février, 2018
Question posée par: 
M. André Du Bus De Warnaffe

De manière générale, je dirais qu'il s'agit d'une photographie du paysage des maisons médicales en Belgique et qu'en cela, il est toujours intéressant de disposer de données descriptives. [...]

On y apprend par exemple : 

- que 47% des patients bruxellois bénéficient d'une intervention majorée, ce qui est supérieur aux moyennes wallonne (41%), flamande (37%) et belge (42%) ;

- que le nombre de familles monoparentales pour 1000 patients inscrits est supérieur à Bruxelles : 37 pour 1000, contre 17 et 24 en Wallonie ;

- que l'âge moyen des patients est moins élevé à Bruxelles que dans les deux autres Régions ;

- que la proportion de malades chronique est inférieur à Bruxelles en comparaison de la Wallonie (7% contre 10%) et égale au chiffre constaté en Flandre.  

La prochaine réunion de la CIM de la santé publique est prévue le 26 mars 2018. J'ai effectivement écrit à la ministre fédérale afin de lui faire part de quelques-unes de mes remarques concernant les résultats de l'étude de KPMG, en particulier dans mes domaines qui ont un lien avec mes compétences. Je lui ai proposé une rencontre entre nos deux cabinets afin de déterminer des pistes de collaboration, dans le but de tendre vers plus de cohérence dans la mise en oeuvre de nos politiques respectives envers les maisons médicale. La CIM peur être un lieu d'échange mais, étant donné les politiques différentes qui sont menées apr les différentes entités, je pense que des contacts bilatéraux seront également nécessaires.

Quant à un contrôle de l'ensemble des mission, je rappelle que l'agrément de la Commission communautaire française porte uniquement sur l'accueil et sur les projets de santé communautaires. Je n'ai aucun mandat de contrôle sur les missions des maisons médicales.

Domaine interpellation: 

Le rapport Drugroom, ses conclusions et propositions d'action

Vendredi, 23 février, 2018
Question posée par: 
M. Julien Uyttendaele

Le point le plus important de l'étude me semble être le volet juridique, puisqu'il conditionne l'ensemble du projet de salle de consommation à moindre risque. [...]

Un autre aspect abordé concerne l'inscription de ce dispositif dans une continuité d'offre de soins spécilalisés et généraux pour les usagers. [...]

La prévention et la réduction des risques liés à l'usage de drogues licites et illicites sont également inscrites comme priorités dans le Plan de promotion de la santé 2018-2022. Dans le cadre de l'appel à projets afférents à ce Plan,  plusieurs organismes ont été désignés pour mettre en oeuvre leur programme durant trois ans, voire cinq ans si les évaluations sont positives. Il s'agit des opérateurs suivants :

- Eurotox, service de support en matière de prévention, de réduction des risques et de recueil de données ; 

- Infro-drogues, pour son programme de prévention des assuétudes selon une approche globale ;

- La liaison antiprohibitionniste ;

- Modus Vivendi, pour son programme de promotion de la santé ainsi que pour la coordination d'un réseau d'intervenants en milieu festif.

 

Domaine interpellation: 

La prévention du burn-out à Bruxelles et le projet-pilote de Fedris

Vendredi, 23 février, 2018
Question posée par: 
M. Gaëtan Van Goidsenhoven

Cette maladie a la particularité de ne pas être inscrite dans les classifications médicales de référence et de ne pas encore avoir de critères diagnostiques officiels. [...]

Ce point est donc bien pris en compte et débattu au sein des instances de la Commission communautaire française.

[...] Un groupe de réflexion "Bien-être" a été mis sur pied. [...] Il est effectivement essentiel que les participants soient issus d'horizons différents dès lors que les causes du syndrôme d'épuisement sont multiples:

- intensité au travail;

- perspectives de carrière ;

- conditions de travail ;

- charge émotionnelle ;

- charge physique, etc.

 

Domaine interpellation: 

Les politiques de la santé dans le milieu carcéral

Vendredi, 2 février, 2018
Question posée par: 
M. Ahmed El Ktibi

J'ai accepté une subvention à l'asbl I Care en 2016, peu de temps après sa création. [...]

[...] Ensuite, en 2017, la santé en milieu carcéral a été inscrite comme l'une des priorités thématiques du plan de promotion de la santé. Cela ouvrait donc la possibilité aux acteurs de ce domaine de soumettre une candidature en réponse aux appels à projets qui ont accompagné la diffusion du plan.

[...] Le projet Care.Connexion se concrétise par la visite d'un éducateur spécialisé des détenues en cellule. La première étape consiste à écouter les détenues, à avoir un échange avec elles sur leurs différentes préoccupations et à les mettre ensuite en lien avec des services susceptibles d'y répondrent. 

Domaine interpellation: 

L'addiction aux jeux vidéo reconnue par l'OMS

Vendredi, 2 février, 2018
Question posée par: 
M. André du Bus de Warnaffe

[...] Un sondage a été mené auprès de plus de 14.000 élèves en Fédération Wallonie. [...]

[...] 43,8% des jeunes de 10 à 22 ans déclarent jouer plus de deux heures par jour à des jeux vidéos. Le phénomène n'est donc pas négligeable. [...]

Si la consommation de jeux vidéo augmente globalement avec l'âge, elle est aussi corrélée avec d'autres éléments. [...]

Il me semble pertinent de travailler avec cette méthode. [...] Des campagnes de prévention et des actions de sensibilisation existent déjà en Fédération Wallonie-Bruxelles sous le dénominateur bien connu de Yakapa.

 

Domaine interpellation: 

Pages

S'abonner à RSS - Santé