Bruxelles, tête de pont idéale pour les grandes entreprises des médias installées à Londres

Jeudi, 9 novembre, 2017

séminaire média à Londres, organisé par la Secrétaire au Commerce extérieur d'Etat Cécile Jodogne«L’exode des entreprises de Londres a commencé et le temps est compté pour attirer l'industrie des médias à Bruxelles» estime la secrétaire d’Etat Cécile Jodogne. Dans le cadre de la stratégie Brexit qu’elle a initié, la secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a organisé ce mercredi 8 novembre un séminaire à Londres à destination des diffuseurs britanniques.

Depuis juin 2006, une préoccupation centrale pour l’économie européenne concerne l'issue incertaine des négociations sur le Brexit. Mais après le choc du référendum britannique, les villes européennes ont progressivement pris conscience des opportunités qui se dégagent de cette décision.

De nombreuses entreprises basées à Londres cherchent en effet un nouveau terrain européen pour continuer à bénéficier des avantages que leur offrent le marché européen

Cécile Jodogne au séminaire de Londres organisé à destination du secteur des mediasTandis que la position de Londres en tant que capitale financière européenne est actuellement dans l'esprit de tous, la plupart des décideurs européens négligent la position de Londres en tant que centre reconnu des médias. La secrétaire d’Etat Cécile Jodogne est bien consciente de cette réalité.

Les industries des médias créatifs dans leur ensemble comprennent en effet un total de 4.100 entreprises, qui emploient environ 142.000 personnes dans et autour de Londres. Plus important encore, Londres rassemble des entreprises médiatiques bien connues et opérant au niveau international.

Durant cet événement, les atouts de notre Région pour attirer les diffuseurs ont été mis à l’avant plan :

  • Bruxelles est la capitale la plus proche de Londres, et la capitale de l’Europe!
  • Bruxelles dispose de professionnels très qualifiés et multilingues ;
  • Bruxelles est un centre diplomatique et d’influence de premier ordre pour l’Europe ;
  • La qualité de vie à Bruxelles est exceptionnelle ;
  • L’offre immobilière est jusqu’à 5 fois plus intéressante que dans d’autres villes d’Europe ;
  • L’environnement fiscal est favorable.

Le Gouvernement bruxellois consolide l'attractivité de la Région avec deux actions :

La Région bruxelloise s’est dotée aussi d’un fonds de coproductions cent pour cent bruxellois, baptisé «screen.brussels fund». Screen.brussels fund permet de localiser à Bruxelles une partie des dépenses audiovisuelles induites par le dispositif fédéral du tax shelter. En augmentant la compétitivité du secteur audiovisuel bruxellois, Screen.brussels renforce la lisibilité de l’offre audiovisuelle bruxelloise.

Qui plus est, le gouvernement bruxellois travaille actuellement au projet MEDIAPARK à Reyers pour permettre aux médias de travailler dans un environnement optimal. Le nouvel environnement médiatique à Schaerbeek remplira parfaitement les conditions idéales pour ce secteur qui représente un pôle de croissance économique très important.

«La combinaison de tous ces éléments dessine une nouvelle dynamique en faveur de Bruxelles», conclut la secrétaire d’Etat.