Dans les médias

Extraits de l'article paru dans le Soir de ce 15/11/2017

La technologie est partout : smartphones, objets connectés… Elle prend de plus en plus de place dans nos vies. Les jeunes générations n’imagineraient plus vivre sans elle, si bien que cela pousse les professionnels de tous les secteurs à s’y intéresser. […]

[…] Un des autres partenaires du forum est le gouvernement bruxellois, pour lequel la technologie est une priorité. «Le plan Digital.Brussels représente un investissement de 8 millions d’euros en trois ans, précise la secrétaire d’Etat Cécile Jodogne. Nous nous concentrons sur trois choses : la VR et la réalité augmentée ; l’internet des objets ; l’intelligence artificielle et le Big Data.»

15/11/2017

Extrait de l'article paru dans la Dernière Heure du 9 novembre 2017

L’édile amarante a également tenu à rappeler que, de manière générale, le Siamu constituait un inventaire des objets à risque de la Région bruxelloise sur base notamment des visites de prévention et des rapports d’intervention. Pour certains de ces objets à risque pour lesquels cela est jugé nécessaire, des plans préalables d’interventions (IPI) sont réalisés. Il en existe actuellement 300 et 50 sont en cours d’actualisation.

Revenant sur le cas de Londres, où les matériaux utilisés pour rénover la façade semblent avoir joué un rôle dans la rapide propagation du feu, Cécile Jodogne a déploré le fait que l’avis du Siamu n’était pas demandé en cas de modifications apportées aux façades s’il ne s’agit que d’isolation.

“Néanmoins, si un maître d’ouvrage sollicite l’avis du Siamu dans le cadre de bâtiments élevés, ce dernier mentionne de n’utiliser que de l’isolant non combustible. Il n’existe toutefois pas de prescription légale pour effectuer un contrôle par la suite. Nous sommes d’ailleurs en faveur d’une réglementation à ce sujet mais c’est une matière entrant dans le champ de compétence du fédéral”, poursuit Cécile Jodogne, qui a précisé qu’une visite auprès des pompiers londoniens avait été programmée prochainement afin de bénéficier de leur retour d’expérience.

09/11/2017

Extraits de l'article publié par LeVif du 30 octobre 2017

C'est un matin pas comme les autres pour Cécile Jodogne, en visite officielle au Burkina Faso du 26 au 28 octobre : la secrétaire d'État en charge du Commerce extérieur de la Région bruxelloise est reçue, à Ouagadougou, à la fois par le roi des Mossis, l'ethnie majoritaire du pays (plus de 50 % de la population), et par le président burkinabè. […]

[…] L'exportation de biens de la Belgique vers le Burkina Faso concerne surtout des machines et appareils, des produits chimiques (médicaments et vaccins) et du matériel de transport. Les importations depuis le Burkina Faso sont principalement des produits d'origine végétale : mangues, noix de cajou. "La mission actuelle vise à faire repartir à la hausse les exportations belges, indique Cécile Jodogne. Elle compte 43 participants, soit 29 entreprises et organisations, dont 26 bruxelloises. Un record pour une mission économique belge au Burkina Faso."

30/10/2017

Extrait de l'article publié par le Trends ce 25 octobre 2017

[…]  Cécile Jodogne, secrétaire d'État bruxelloise au commerce extérieur (Défi), insiste plutôt sur la dimension francophone : "Par l'histoire et une langue communes, nous avons un espace de relations économiques privilégiées.

Il est naturel que nous accordions de l'importance aux opportunités commerciales entre des entreprises bruxelloises et des partenaires africains francophones." L'accessibilité géographique est aussi mise en avant, facilitée par l'offre de vols depuis Bruxelles et par l'absence de grands décalages horaires entre la Belgique et l'Afrique.

Dans la foulée de la mission princière en Côte d'Ivoire, la secrétaire d'État se rend au Burkina Faso, accompagnée par certains managers bruxellois. Puis, fin novembre-début décembre, elle ira en Algérie et en Tunisie. L'an prochain, ce sera la tour du Sénégal, du Nigéria, du Congo Brazzaville, du Cameroun et du Maroc. "L'ensemble des pays francophones et francophiles représente 16 % du PIB mondial, signale-t-elle. La francophonie économique peut offrir des opportunités pour ceux qui souhaitent développer des activités commerciales dans cet espace." […]

Lire cet article en ligne sur trends.levif.be

 

26/10/2017

Extrait de l'intervieuw de Cécile Jodogne dans l'Expression du 25 octobre 2017

Avant votre départ, vous avez sûrement déjà ciblé des opportunités d'investissements, si oui, lesquelles ?

Il y a effectivement déjà des investissements qui se sont réalisés. A travers les entreprises belges et bruxelloises qui sont déjà présentes. Il s'agit de certaines firmes comme SN Brussels Airlines ou encore Tractebel Ingineering et AfrikaTrucks. En tout, les entreprises belges sont réparties dans plusieurs secteurs dont le BTP, de l'énergie, l'environnement, la logistitque, l'agroalimentaire, les TIC, les banques, etc. Cette mission sera l'occasion d'en confirmer ou de commencer à en construire bien d'autres.

25/10/2017

Extrait de l'article par sur Abidjan.net ce 25 octobre 2017

[…] Les échanges ont portés sur la production du passeport biométrique pour la Côte d’Ivoire, entamer par Zetes, spécialiste Belge de l’identification des personnes et des biens.
Le Ministre SIDIKI DIAKITE a estimé que la qualité des services proposés par l’entreprise Belge, est un gage de sécurité extrêmement important pour la Côte d’ivoire au plan sécuritaire, mais aussi politique, financier et de développement. […]

A l’issue des échanges, la Secrétaire d’Etat et sa délégation, ont exprimé leur volonté de travailler et développer un partenariat public privé avec les entreprises ivoiriennes sur des projets conjoints au niveau de la sous-région et, procéder à un transfert de technologie entre les deux pays. […]

25/10/2017

Extraits de l'article paru dans Le Soir du 21 ocotbre 2017

[…] Est-il opportun de partir en mission économique au Myanmar, où les Rohingyas sont persécutés ? Ou aux Philippines... […]

[…] la secrétaire d’Etat bruxelloise au Commerce extérieur, Cécile Jodogne (Défi), a mis sur pied un plan global mêlant commerce, développement durable et droits de l’homme. […] «Le débat est sensible et complexe, et il n’y a pas de réponse noire ou blanche.» Malgré cela, elle a élaboré des solutions pour répondre aux différentes situations. Elles se déclinent en deux axes.

Un : évaluer la situation des droits de l’homme dans les pays où la Région bruxelloise envisage d’organiser des missions économiques et où ces droits posent question. […]

Deuxième axe du plan Jodogne : sensibiliser les entreprises au développement durable, dans ses aspects droits de l’homme aussi.

[…] la secrétaire d’Etat veut avancer : « Dans ce cadre-là, sans attendre des actions concrètes qui sont, nous dit-on, en cours de préparation au niveau du fédéral, on veut déjà inscrire Bruxelles dans plusieurs actions. » Concrètement, elle veut : organiser un séminaire sur les droits humains à l’intention des attachés économiques et commerciaux bruxellois ; inclure un volet droits de l’homme dans la formation des « Brussels Young Exporters » ; intégrer cette dimension dans le prix du « Brussels Best Exporter » ; développer une « boîte à outils» sur les droits de l’homme pour les entreprises ; organiser une communication vers les sociétés… […]

23/10/2017

Dans la Dernière Heure de ce 17 octobre 2017

Dixit "Je serai sur les listes communales. Mon coeur est à Schaerbeek", de Cécile Jodogne (Défi), secrétaire d’État en charge du Commerce extérieur, à propos des prochaines élections communales, sur BX1.

17/10/2017

Extrait de l'article paru dans L'Echo de ce 14 octobre 2017

Selon Cécile Jodogne, la participation de BIE à cette mission était prévue dans son Plan d'Action 2017 publié à l'automne dernier, en raison de l'intérêt que présente la Birmanie pour les entreprises bruxelloises. Depuis lors, la situation s'est dégradée, conduisant à un changement d'attitude. "Nous n'avons envoyé aucune invitation en direction des entreprises en raison de la dégradation de la situation observée cet été", a ajouté Mme Jodogne.

16/10/2017

Article publié par rtbf.be ce vendredi 13 octobre

La Région bruxelloise ne participera pas à la mission économique prévue du 11 au 17 novembres prochains en Birmanie : voici l'annonce faite ce vendredi par la secrétaire d'Etat bruxelloise au Commerce extérieur Cécile Jodogne (DéFi). […]

"Après évaluation de la situation, BI&E a pris la décision d’annuler sa participation à cette mission, et ce conformément à la ligne que j’ai déjà eu l’occasion de présenter devant cette Commission en matière de commerce extérieur et de respect des droits de l’homme." […]

Pour Cécile Jodogne, "au-delà de la situation tragique qui touche certains groupes de population du Myanmar, il est pour moi tout à fait clair, et ce depuis ma prise de fonction comme secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, que nos actions en matière de commerce extérieur se font en tenant compte autant que possible de la situation des droits humains. Comme j’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur le sujet, oui, nous pouvons réagir, en rapport avec la situation des droits humains dans les pays tiers, notamment dans le cadre de missions économiques. Cela a déjà été le cas en mai 2016, lorsque BI&E a décidé de ne pas participer à la mission bi-régionale avec l’AWEX en Turquie. A cette époque, de nombreux journalistes turcs faisaient l’objet de pressions et de poursuites judiciaires disproportionnées de la part du Gouvernement. Cela a encore été le cas il y a exactement un an, pour la mission princière initialement prévue aux Philippines, et réorientée vers la Corée du Sud. Aujourd’hui, c’est au Myanmar que nous assistons, malheureusement, à des violations massives des droits fondamentaux." […]

Lire cet article sur le site rtbf.be

16/10/2017

Extraits de l'article paru dans la Dernière Heure de ce 10 octobre 2017

Deuxième client de la Région bruxelloise en matière d’exportations, l’Allemagne est vraisemblablement un partenaire commercial important pour la capitale. C’est dans l’optique de poursuivre ces partenariats et de valoriser les entreprises bruxelloises que la secrétaire d’État au Commerce extérieur Cécile Jodogne (Défi) et le ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort (PS) réalisent actuellement une mission économique à Berlin, à l’occasion des Brussels Days.

Au programme ce lundi, un séminaire à l’ambassade de Belgique réalisé par Bruxelles Invest&Export avec comme but de réussir à attirer de nouveaux investisseurs allemands. D’après la secrétaire d’État, le futur pôle Mediapark à Schaerbeek aurait déjà suscité pas mal d’intérêt. Ensuite, des experts bruxellois et berlinois se sont réunis en vue de débattre sur le logement et le développement urbain.

10/10/2017

Extrait de l'article publié par la Dernière Heure ce 9 octobre 2017

[…] Fin 2016, on dénombrait seulement 339 Bruxellois sur un effectif total de 1.247 travailleurs. Pour expliquer ce faible taux, la secrétaire d’État Cécile Jodogne (Défi) explique que les offres statutaires doivent obligatoirement être publiées dans la presse nationale et dans le Moniteur belge et que la sélection est effectuée par le Selor. Conformément à la législation en vigueur, seule la correspondance au profil recherché et les résultats aux épreuves sont pris en compte. L’emploi bruxellois au sein du Siamu est cependant favorisé par une collaboration avec Actiris pour ce qui est de l’engagement de personnel contractuel administratif.

[…]

09/10/2017

Extraits de l'article paru dans la Dernière Heure du 6 octobre 2017

[…] Cette initiative, lancée par les secrétaires d’État en charge de l’Aide médicale urgente, Cécile Jodogne (Défi), et du Bien-être animal, Bianca Debaets (CD&V), a pour objectif d’augmenter les chances de survie des animaux domestiques, toujours plus nombreux dans nos foyers. […]

[…] “Il va de soi que l’objectif principal des pompiers reste de sauver des vies humaines et de faire en sorte que les dégâts matériels soient les plus réduits possible. Mais en même temps, on ne peut guère ignorer les nombreux animaux domestiques pour lesquels il existe déjà plusieurs procédures au sein du Siamu. À présent, il s’agit d’aller encore plus loin afin qu’une bonne information puisse aboutir à une intervention optimale pour sauver également des vies animales” , précise Cécile Jodogne. […]

06/10/2017

Extrait de l'article paru dans la DH de ce 4 octobre 2017

En mars, Cécile Jodogne, secrétaire d’État bruxelloise chargée de la prévention en matière de santé, avait alerté sur son développement important.

“Il y a une volonté de pouvoir faire des diagnostics plus précis via les communes concernées pour proposer sur cette base des mesures concrètes et ciblées” , précise le cabinet de la secrétaire d’État.

04/10/2017

Extraits de l'article paru dans la DH de ce 4 octobre 2017

“Dans un contexte de croissance démographique, de diversité socio-culturelle accrue et de globalisation des échanges économiques, la réponse doit plus que jamais être l’ouverture sur le monde, plutôt que le renfermement sur nous-mêmes. C’est en préparant notre jeunesse et nos demandeurs d’emploi à ces réalités que nous transformerons ces défis en opportunités pour l’économie bruxelloise. […]

[…] On tire encore une fois un excellent bilan des deux formations en commerce international qui ont été lancées par Bruxelles Invest&Export en collaboration avec ses partenaires. C’est un domaine économique très important pour la Région bruxelloise et que nous souhaitons continuer à développer. […]”

04/10/2017

Extraits de l'article paru dans "Le Soir" de ce 3 octobre

Ce mardi, deux ministres publieront, sur leurs sites internet respectifs, la liste de tous les mandats publics et privés de leurs collaborateurs. Une première.

Particularité : les ministres ont décidé de ne pas se limiter aux mandats publics et d’intégrer les mandats privés (qu’ils soient rémunérés ou non). «Vous trouverez donc, dans la liste des mandats, des ASBL sportives ou dans des associations caritatives, poursuit Cécile Jodogne. Il est bon de souligner que chaque membre du personnel a accepté de jouer dans cette transparence, y compris en mentionnant des mandats que l’on considère plutôt relever de la sphère privée.»

 

03/10/2017

Extraits de l'article paru dans l'Echo en ligne du 28 septembre 2017

Le dispositif des aides à l’exportation est revu. Le nouveau système privilégie les jeunes entreprises pour les pousser à explorer le marché international.

[…] "Nous avons complètement revu le dispositif des aides à l’exportation afin qu’il corresponde mieux aux besoins des entreprises. Les jeunes entreprises qui souhaitent se tourner vers l’étranger ont besoin d’un plus gros coup de pouce", justifie Cécile Jodogne, secrétaire d’état bruxelloise au Commerce extérieur (DéFI).

[…] Et désormais, il ne s’agira plus de rendre toute une série de justificatifs pour bénéficier du remboursement de certains frais. "Nous allons déterminer des forfaits par destination. Nous n’interviendrons donc pas plus pour une entreprise qui a choisi de voyager en business ou de prendre une chambre d’hôtel plus chère. Le système sera plus juste." […]

29/09/2017

Ils sont venus, ils ont vu et ils sont repartis avec un moral gonflé à bloc. “Ils”, ce sont les 23 représentants de douze jeunes pousses bruxelloises ayant pris part, du 18 au 22 septembre, à la mission “Connecting Brussels with Silicon Valley” conduite par Cécile Jodogne, secrétaire d’Etat bruxelloise au Commerce extérieur.

[…] “Nous avons tous été impressionnés par l’énergie positive et la détermination qui règnent à San Francisco et dans la Silicon Valley” , expliquait Cécile Jodogne, vendredi soir, au moment de dresser un premier bilan de l’escapade bruxelloise. “Un seul exemple : en Belgique, quand un entrepreneur échoue, c’est inscrit sur son front. Ici, c’est vu comme une opportunité de rebondir. Tout semble aussi possible.” L’objectif de la mission n’était évidemment pas d’encourager les start-up à délaisser Bruxelles pour s’implanter sur la côte Ouest des Etats-Unis. L’ambition visait, d’une part, à s’inspirer de l’écosystème entrepreneurial le plus dense et le plus riche au monde, et, d’autre part, de nouer des contacts en vue de développer des partenariats entre la Silicon Valley et la Région bruxelloise.

Cécile Jodogne, dont l’action s’inscrit dans la stratégie gouvernementale “Digital Brussels” (avec le plan “NextTech, les clusters “software” et “screen”, etc.), entend organiser davantage de missions axées sur les “tech” à l’avenir. Par ailleurs, dès janvier 2018, les entreprises ayant eu des premiers contacts lors de missions à l’étranger pourront bénéficier d’incitants financiers pour faire venir ces contacts à Bruxelles en vue de les soutenir à conclure des partenariats stratégiques.

[…]

Lire cet article sur LaLibre.be (abonnés)

26/09/2017

Extraits de l'article de La Libre de ce 19 sept 2017

«C’est une première pour la Région et BIE (Brussels Invest & Export, NdlR). Notre présence au TechCrunch de San Francisco entre pleinement dans la stratégie numérique du gouvernement bruxellois, avec le plan nexttech.brussels et la stratégie digital.brussels. L’un des axes consiste à faire rayonner l’écosystème numérique bruxellois, qui représente déjà 7,6 du PIB régional, 5 milliards d’euros de revenus, 2000 entreprises, 31000 emplois. Plus 25% des start-up belges se créent à Bruxelles. C’est un écosystème qui ne se limite plus au seul secteur de l’IT. Il touche désormais tous les secteurs (finance, santé, commerce, …). C’est important de le faire savoir à l’international et de soutenir ses acteurs», expliquait Cécile Jodogne, la secrétaire d’Etat régionale au Commerce extérieur, lors de l’inauguration du pavillon bruxellois. 

Lire l'entièreté de cet article en ligne sur lalibre.be

19/09/2017

Extraits de l'article publié par la DH de ce mardi 19 septembre 2017

Quatre mois après leur relance, les formations gratuites Réagir face à l’urgence, initiées par la Région bruxelloise en collaboration avec la Croix-Rouge et le Siamu, sont victimes de leur succès. Résultat : début septembre, l’interface d’inscription affichait complet jusqu’à la fin de l’année. C’est pourquoi la secrétaire d’État en charge de l’Aide médicale urgente Cécile Jodogne (Défi) a décidé, en accord avec les organisateurs, d’ouvrir 250 places supplémentaires.

Pour pouvoir dégager ces 250 nouvelles places, quelques modifications ont dû être apportées au niveau de l’organisation. 

"Les jeunes avaient été plus spécifiquement invités à participer, notamment via les mouvements de jeunesse. La participation par ce biais a été moins importante jusqu’à présent mais l’été est la saison des camps et des vacances en famille. Nous attendons donc que cette rentrée 2017-2018 soit bien entamée avant de tirer des conclusions", indique le cabinet de la secrétaire d’État.

Continuer à lire sur le site DH.be

19/09/2017