Dans les médias

06/08/2018

Extraits de l'article publié par BX1.be de ce 6 août 2018

Le gouvernement bruxellois a déposé une requête en annulation contre l’arrêté royal sur l’implantation des unités de la protection civile auprès du Conseil d’État :  la réforme du gouvernement fédéral diminuerait en effet le nombre d’unités de quatre à deux, loin de la capitale. […]

Selon les informations du Soir, la réponse du fédéral a été rendue mi-avril avant la réplique régionale déposée en juin. La décision finale du Conseil d’État est désormais attendue, et peut être rendue dans les six à douze mois qui suivent, estime la secrétaire d’État bruxelloise en charge du Siamu Cécile Jodogne (DéFI). […]

Lire cet article sur le site de BX1

 

18/07/2018

Extrait de l'article paru dans la DH de ce 18/07/2018

Cécile Jodogne répond aux critiques de la SLFP à propos de l'installation à venir du Centre de Communication et de Crise:

“J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises le fait que la gestion des événements du 22 mars 2016 au niveau du Siamu a été à la hauteur. Les équipes sur le terrain comme les équipes à la caserne ont fourni un travail formidable, reconnu par tous. Mais la coordination avec d’autres disciplines aurait sans doute été plus facile, voire plus efficace, si les différents centres d’appels s’étaient trouvés dans
le même endroit. Et par ‘même endroit’, il faut entendre ‘même bâtiment’. Car il est bien prévu que les postes de travail du centre 100/112 et ceux du centre 101 se trouvent sur des plateaux séparés. À noter aussi que les opérateurs conservent leur statut actuel.”

12/07/2018

Article Trends Tendance, les entreprises bruxelloises à la conquête d'une Argentine désargentéeExtraits de l'article publié par le Trends/tendances du 12 juillet 2018

La secrétaire d’Etat bruxelloise Cécile Jodogne et l’équipe de Brussels Invest & Export ont visité les installations d’Ionics, filiale du holding familial DS Group, au nord de Buenos Aires. Au départ, il s’agissait simplement d’une collaboration dans le cadre de l’exportation de Cobalt 60 argentin à destination de l’Europe. Trente ans plus tard, non seulement l’usine existe toujours mais sa capacité vient d’être doublée pour atteindre les 40.000 m3. « Quand vous investissez ici, vous devez travailler dans la durée, explique Frank Giegas, CEO de DS Group. Il y a toujours des hauts et des bas, il faut prendre patience. » Le chiffre d’affaires d’Ionics a été porté de 1,2 à 7,8 millions de dollars, malgré les crises et dévaluations successives.

25/06/2018

Cécile Jodogne : La Capitale de l'Europe se relève

Extraits de l'article publié par ParisMatch le 22 juin 2018 dans son édition papier et en ligne

[…] Nous appliquons une série de mesures dont la prospection du top 100 des entreprises britanniques en affaires avec l’Union, surtout dans les secteurs numérique, pharmaceutique et des Fintech où Bruxelles a des atouts.

Nous organisons des événements conjoints avec des chambres de commerce basées à Londres, des séminaires et des « High-Tea » à Londres : des juristes, consultants et financiers bruxellois y présentent leurs compétences et les services à destination des industriels anglais. […]

Qu’est-ce qui manque encore aux femmes, sans langue de bois : l’assurance, la capacité de négociation, des formations plus scientifiques… ?

Je dirais la confiance en soi. Et un des meilleurs moyens de la renforcer, c’est que les femmes élargissent leurs réseaux. Lors de chaque mission économique, je rencontre des femmes entrepreneurs. Ces rencontres montrent combien les défis auxquels elles sont confrontées sont convergents dans les différents pays. Les mots qu’il faut se répéter comme un leitmotiv : S’informer, réseauter, créer et oser ! […]

Lire cet article en ligne sur le site de ParisMatch

La version papier de cet article (pdf)

21/06/2018

Cécile Jodogne dément formellement toutes les accusations du député libéral Vincent De WolfExtrait de l'article paru dans la Dernière Heure de ce 21 juin 2018

[…] Pour la secrétaire d’État, le député s’est décrédibilisé : “Ridicule, bête et méchant.” “Quand on n’a pas grand-chose à proposer, on tente d’en faire beaucoup. Alors il s’est excité, il s’est énervé… C’est un grand show dont le seul objectif était de me salir et de salir Défi.

Cela ne l’intéresse pas de voir comment ça se passe au Siamu aujourd’hui, de savoir comment la réforme se met en place, ce qu’il y a lieu d’encore faire. M. De Wolf n’est jamais intervenu sur le fond. Il n’a apporté aucune critique constructive. Il était là juste pour démolir. Brasser du vent et salir Défi. C’est indigne d’un parlementaire”, déclare-t-elle. […]

 

20/06/2018

Extraits de l'article paru sur LeSoir.be le 20 juin 2018

[…] la secrétaire d’Etat en charge Cécile Jodogne (Défi) a défendu sa réforme du Siamu, elle qui veut le doter d’une structure unique « claire et saine ». Elle estime cette solution viable pour assainir l’administration de cette entité épinglée durement par la Cour des comptes au fil des années, notamment sur la question des marchés publics.

« Depuis 2014, on est passé d’un climat très tendu à un climat social serein. Il n’y a plus de grèves, plus de manifestations dans les rues. Cela ne veut pas dire bien sûr que tout va bien, mais le dialogue et la confiance ont été rétablis », a-t-elle conclu au terme de la longue journée d’auditions.  […]

07/06/2018

Brussels Days à New-York : être femme et réussir aux Etats-UnisExtraits de l'article paru dans le Paris Match Belgique de de 7 juillet 2018

L'avenir appartient-il aux femmes? Paris Match est allé à la rencontre des businesswomen belges lors de la mission économique et culturelle menée par Cécile Jodogne, secrétaire d'Etat en charge du Commerce extérieur, et Rudi Vervoort, ministre-président de la Région bruxelloise.

Cécile Jodogne rappelle le poids du chocolat belge ­ l'or marron et blanc ­ aux Etats-Unis. La production est majoritairement destinée à l'exportation, qui a quadruplé en moins de dix ans. L'activité chocolatière est un fleuron de l'agroalimentaire au Plat Pays, où elle caracole en troisième position, derrière la viande et le lait.

«Nous croyons à un avenir égalitaire hommes-femmes, au-delà du "future is female" . Pour y parvenir, on a besoin de se serrer les coudes entre femmes, mais aussi d'éduquer les jeunes générations.» Nous découvrons certains créateurs au Dover Street Market, un concept store new-yorkais pointu où les Belges sont venus encadrés par la sémillante Alexandra Lambert, fondatrice et directrice de MAD Brussels (plate-forme pour la mode et le design), présenter leurs conceptions. Ils portent une petite valise remplies d'accessoires.

Brussels Days à New York : Les femmes entrepreneurs à la conquête de la Grosse Pomme

Lire cet article en ligne paru sur ParisMatch.be