Dans les médias

Extraits de l'article paru dans LaLibre du 23 janvier 2018

[…] La secrétaire d’Etat bruxelloise Cécile Jodogne (Défi) l’avait annoncé : l’Afrique sera l’une de ses grandes priorités en matière de commerce international. “[…] neuf des vingt pays au monde ayant la plus forte croissance économique sont africains”, dit-elle. C’est surtout vers l’ouest […] et le nord du Continent que les entreprises bruxelloises mettent le cap.

[…] une cinquantaine de sociétés belges sont présentes au Sénégal depuis dimanche. Cécile Jodogne est la seule responsable politique belge à accompagner ces entreprises, qui viennent aussi de Flandre et de Wallonie.

La secrétaire d’Etat a confié à “La Libre” qu’elle ne serait pas du voyage lors de la mission prévue en République démocratique du Congo (RDC) en mai prochain. “On verra d’abord si cette mission est maintenue. Mais moi, je n’y participerai de toute façon pas, tranche Cécile Jodogne. On analyse désormais les destinations aussi en fonction des droits de l’homme. C’est une ligne que je souhaite mettre en avant […]”

Contacts maintenus avec les entreprises congolaises

La secrétaire d’Etat entend envoyer “un signal ” en n’allant pas à Kinshasa. “[…] ce n’est pas le moment – avec l’incertitude sur les élections et les incidents à la sortie des églises – d’amener une présence ministérielle, même modeste, dans ce pays. C’est symbolique, mais cela a du sens.” Cécile Jodogne ne désire toutefois pas couper tout contact économique avec la RDC. “Isoler un pays n’a jamais été la solution et cela sanctionne la population. On maintient des contacts avec les entreprises congolaises et on a invité des hommes d’affaires à venir en Belgique.”

En attendant, la secrétaire d’Etat se focalise sur le Sénégal. “C’est un pays stable démocratiquement et qui connaît un boom économique (avec une croissance annuelle de près de 7 % depuis trois ans, NdlR)”. Les entreprises belges doivent toutefois faire face à un gros concurrent : la France. “Il y a une place à prendre, soutient Cécile Jodogne. […]”

25/01/2018

Extraits de l'article paru dans "LaLibre" du 25 janvier 2018

Cette semaine, c’était au tour d’une délégation de 50 entreprises belges, accompagnées de la secrétaire d’Etat bruxelloise, Cécile Jodogne (Défi), de tenter sa chance. “Nous avons des atouts indéniables, comme une langue commune ou une proximité géographique”, explique cette dernière. Pour l’élue bruxelloise, Dakar est aussi une porte ouverte vers bon nombre d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest, zone qu’elle a ciblée sur le Continent.

 

25/01/2018

Extraits de l'article paru dans Sud Presse ce 24 janvier 2018

Cécile Jodogne (DéFI), Ministre de la Santé au Gouvernement francophone bruxellois a renouvelé le soutien apporté à l’ASBL I-Care. Celle-ci bénéficie cette année d’une subvention de 150.000 euros.

«On sait qu’une partie de ces problèmes est causée par l’environnement carcéral lui-même et est donc du ressort du fédéral. Mais j’estime que la Cocof peut contribuer, dans les limites de ses compétences, à améliorer la situation », souligne-t-elle. L’ASBL I.Care, entre autres, poursuit depuis 2015 des projets pilotes et innovants menés dans les prisons bruxelloises en promotion de la santé et dans l’accompagnement spécifique des détenu-e-s usagers de drogues. «Je suis convaincue que la promotion de la santé des détenus doit contribuer à
augmenter les chances de réinsertion de ces personnes particulièrement vulnérables dans la société», estime Cécile Jodogne.

24/01/2018

Extraits de l'article publié dans "Le Soir" du 30 janvier

Le gouvernement de la Cocof vient d’octroyer près de 4 millions d’euros pour promouvoir le plan santé au sein des 19 communes. La prévention reste le maître mot de la ministre de la Santé, Cécile Jodogne.

«En plus de certains programmes qui existent depuis longtemps et qui ont montré leur pertinence, j’ai souhaité donner des impulsions à certains domaines prioritaires tels que la prise en compte des inégalités de santé basées sur le genre et promotion de la santé des femmes, la santé en milieu carcéral ou encore la réduction des risques en milieu festif et étudiant, explique la ministre Cécile Jodogne (Défi). L’objectif de ce plan est d’améliorer le bien-être de la population et de réduire les inégalités sociales de santé en mobilisant de façon concertée l’ensemble des politiques publiques. La finalité du plan de promotion de la santé répond aussi au troisième objectif de développement durable de l’ONU adopté en septembre 2015 et pour lequel la Belgique s’est engagée à permettre à tous les citoyens de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.»

20/01/2018

Extraits de l'article paru dans l'Echo du 28 décembre 2017

[…] le nouveau dispositif prétend "soutenir les entreprises en augmentant la performance des incitants"

[…] un nouveau panel d'aide fait son apparition dans l'arsenal bruxellois. "Nous proposons un nouvel incitant financier aux entrepreneurs qui invitent leurs prospects à Bruxelles en suivi d'une mission ou action de Bruxelles Invest & Export".

[…] "Pour cumuler les effets des aides accordées et créer des dynamiques porteuses, nous majorons les incitants aux entreprises qui ont participé à des actions ou formations organisées par Bruxelles Invest & Export ou par l'un des ses partenaires", annonce encore Cécile Jodogne.

28/12/2017

Extraits de l'article du journal Le Soir de ce vendredi 22 décembre 2017

En attendant le recrutement d’un nouveau directeur, Cécile Jodogne reprend les commandes du Service des pompiers.

« Recruter et désigner une direction intérimaire aurait été une perte de temps », confie la secrétaire d’Etat, la nouvelle direction du Siamu devant entrer en fonction au 1er mars prochain.

« Le rapport a confirmé des dysfonctionnements que nous avions constatés », reconnaît Cécile Jodogne. Qui rappelle avoir fait voter une réforme de l’organisation interne du Siamu, laquelle sera implémentée dès le mois de mars, une fois les nouveaux dirigeants recrutés.

« Pendant ce temps, nous avons modernisé l’informatique, rénové les casernes, lancé des audits… La situation n’est pas parfaite mais elle est meilleure qu’en 2015. » Et Cécile Jodogne d’insister sur la qualité des prestations de l’« un des meilleurs services d’incendie du pays ».

Lire l'article du Soir en ligne (abonnés)

22/12/2017

Dixit de la Dernière Heure - ce 21 décembre 2017

"Je serai candidate aux élections communales à Schaerbeek"Schaerbeek", de Cécile Jodogne (Défi), secrétaire d’État bruxelloise en charge du Commerce extérieur, de la Lutte contre l’Incendie et de l’Aide médicale urgente (Siamu).

21/12/2017

Extrait de l'article paru dans le Trends du 14 décembre

[…] En septembre dernier, lors d'une mission économique bruxelloise menée en Californie, les Belges ont ainsi pu rencontrer les Américains de PRN - qui sont absents des pharmacies aux Etats-Unis - pour signer, dans un premier temps, un accord de partenariat, avant que les discussions ne débouchent finalement sur une proposition de rachat.

Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur pour la Région de Bruxelles-Capitale, Cécile Jodogne était présente lors de ces premiers contacts et se réjouit aujourd'hui de cette nouvelle étape dans l'histoire d'IDKLIC, même si la société belge passe sous pavillon américain. " On peut avant tout être fier de cette reconnaissance internationale dans le travail, l'investissement, la créativité et le professionnalisme de ces deux entrepreneurs installés à Bruxelles, témoigne la secrétaire d'Etat. Bien sûr, la société est intégrée à un groupe américain, mais elle garde son siège social dans notre capitale et c'est à partir d'ici que PRN compte aussi développer ses propres services en Europe. Pour IDKLIC, rejoindre ce grand groupe va être un réel accélérateur de croissance qui aura en outre des retombées positives en termes d'emploi sur notre territoire. " […]

Notre article à propos du partenariat IDKLIK - PRN

14/12/2017

Extraits de l'article paru dans Sud Presse ce 14 décembre 2017

[…] des moyens comptables ainsi que de contrôle externe ont été mobilisés depuis le début de l’actuelle législature pour stabiliser la gestion des marchés publics d’achats, a affirmé mercredi la secrétaire d’Etat bruxelloise en charge du Service de l’Aide Médicale Urgente Cécile Jodogne (DéFI). […]

14/12/2017

Extrait de l'article de La Libre de ce 13 décembre 2017

[…] Mercredi, Mme Jodogne a répété qu'elle n'avait pas attendu le rapport de la Cour des Comptes pour agir. La nouvelle structure que la réforme mettra en place d'ici peu clarifiera les rôles. Les achats seront gérés par un coordinateur administratif et l'ensemble des membres du conseil de direction travailleront sous mandat. Sans attendre cela, a ajouté la secrétaire d'Etat, il a été procédé à l'embauche d'un spécialiste des marchés publics, d'un contrôleur de gestion et d'un responsable du service Finances.

Mme Jodogne a également précisé avoir demandé que le SIAMU intègre la plate-forme régionale SAP, un outil de comptabilité générale, analytique et budgétaire. Ce système remplace un outil informatique vieux d'un quart de siècle.

Le Contrôle des Engagements et Liquidations a quant à lui été confié à Bruxelles Finances Budget. C'est ce dispositif qui permet de vérifier le respect des règles relatives aux marchés publics. Des appuis ponctuels par des experts extérieurs sont désormais possibles. […]

Lire ce article en ligne sur le site de La Libre

14/12/2017

Extraits de l'article de La Libre paru ce mercredi 13 décembre 2017 à propos du rapport de la Cour des Comptes sur les marchés publics au SIAMU

Faut-il créer, comme le MR le demande, une commission spéciale sur le SIAMU ?

"Non, clairement. Nous sommes dans une situation qui était connue et qui a été confirmée par l'analyse poussée de la Cour des Comptes."

[…] "Avant moi, tout le monde s'était dit qu'il n'y avait pas moyen de changer les choses car c'était comme ça depuis la création de cet organisme."

Lire l'article de La Libre en ligne

13/12/2017

Nous avons contacté mardi la direction opérationnelle du Siamu pour recueillir son point de vue. Elle nous a renvoyés à la direction administrative, qui ne semblait pas joignable. Au cabinet de Cécile Jodogne (Défi), la secrétaire d’Etat bruxelloise responsable du Siamu, on rappelle qu’une réforme profonde du Siamu entrera en vigueur début 2018. Elle permettra notamment un contrôle accru des dossiers financiers.

06/12/2017

Extraits de l'article publié par La Libre

[…] Dès sa prise de fonction en 2014, elle a mis en place une vaste réforme pour y apporter des réponses structurelles, a-t-elle indiqué jeudi après-midi. Pour Mme Jodogne, la sécurité des habitants n'a jamais été menacée.

Selon la secrétaire d'État, la réforme en profondeur du SIAMU entrera en vigueur début 2018. Elle permettra d'apporter, entre autres, une meilleure répartition des responsabilités et un contrôle accru des dossiers financiers. […]

Mme Jodogne a par ailleurs précisé ne pas avoir attendu l'application de la réforme ni le rapport de la Cour des comptes pour exiger auprès de la direction la mise en place d'autres mesures adéquates.

Pour la vérification des marchés, tout engagement et liquidation sont ainsi contrôlés par une structure externe au SIAMU depuis décembre 2016. Une équipe de Bruxelles Finances et Budget est désormais en charge de la procédure.

En outre, depuis le 1er janvier 2017, le SIAMU a procédé à l'engagement d'un juriste spécialisé dans la gestion des marchés publics. Un comité d'investissement composé des services des finances, de la logistique et de membres du cabinet de la secrétaire d'État a été mis en place.

Le SIAMU prévoit de recourir à une assistance juridique externe pour accélérer la finalisation des marchés publics qui ont pris du retard.

LIre cet article en ligne (abonnées)

06/12/2017

Extrait de l'article publié par Le Soir de ce 4 décembre 2017

« Nous avons dans la capitale plus de 2.000 entreprises actives dans le secteur de l’audiovisuel et le numérique, explique Cécile Jodogne (Défi), secrétaire d’État en charge du Commerce extérieur. Nous pensons que Bruxelles a la capacité de devenir un véritable carrefour pour les nouvelles technologies. Le marché du digital grandit rapidement et étend largement son champ d’activité avec la réalité virtuelle, augmentée et mixte. Stereopsia est un point d’intérêt évident pour ce secteur et entre en parfaite adéquation avec la stratégie régionale pour le développement de l’industrie digitale et des médias à Bruxelles.

04/12/2017

Extrait d'un article paru sur RTBF.be ce 1er décembre 2017

[…] À l'avenir, il faudra un agrément. "Cet agrément, il posera des conditions en termes de qualification pour le personnel qu’il soit chauffeur ou accompagnant", précise Cécile Jodogne (DéFI), ministre en charge de la santé au gouvernement francophone bruxellois. "Tout ce qui concerne l’équipement de l’ambulance ou du véhicule sanitaire léger sera également soumis à des critères précis. Et puis, il y aura enfin des obligations en termes de transparence au niveau des tarifs qui seront appliqués."

[…]

01/12/2017

Extrait de l'article paru dans La Capitale de ce 23 novembre 2017

« Jusqu’à présent, l’IFAMU dispensait ses cours au SIAMU mais le manque d’espace se montrant de plus en plus criant, nous ne pouvions pas nous permettre d’attendre 2019 pour trouver une solution. » Aujourd’hui, les interventions en aide médicale urgente représentent 80 % des interventions du SIAMU et il est essentiel pour Cécile Jodogne que l’IFAMU dispose de suffisamment de place pour jouer au mieux son rôle de formateur des métiers intervenant dans l’aide médicale urgente en région bruxelloise.

23/11/2017

Extraits de l'article paru dans le Soir de ce 15/11/2017

La technologie est partout : smartphones, objets connectés… Elle prend de plus en plus de place dans nos vies. Les jeunes générations n’imagineraient plus vivre sans elle, si bien que cela pousse les professionnels de tous les secteurs à s’y intéresser. […]

[…] Un des autres partenaires du forum est le gouvernement bruxellois, pour lequel la technologie est une priorité. «Le plan Digital.Brussels représente un investissement de 8 millions d’euros en trois ans, précise la secrétaire d’Etat Cécile Jodogne. Nous nous concentrons sur trois choses : la VR et la réalité augmentée ; l’internet des objets ; l’intelligence artificielle et le Big Data.»

15/11/2017

Extrait de l'article paru dans la Dernière Heure du 9 novembre 2017

L’édile amarante a également tenu à rappeler que, de manière générale, le Siamu constituait un inventaire des objets à risque de la Région bruxelloise sur base notamment des visites de prévention et des rapports d’intervention. Pour certains de ces objets à risque pour lesquels cela est jugé nécessaire, des plans préalables d’interventions (IPI) sont réalisés. Il en existe actuellement 300 et 50 sont en cours d’actualisation.

Revenant sur le cas de Londres, où les matériaux utilisés pour rénover la façade semblent avoir joué un rôle dans la rapide propagation du feu, Cécile Jodogne a déploré le fait que l’avis du Siamu n’était pas demandé en cas de modifications apportées aux façades s’il ne s’agit que d’isolation.

“Néanmoins, si un maître d’ouvrage sollicite l’avis du Siamu dans le cadre de bâtiments élevés, ce dernier mentionne de n’utiliser que de l’isolant non combustible. Il n’existe toutefois pas de prescription légale pour effectuer un contrôle par la suite. Nous sommes d’ailleurs en faveur d’une réglementation à ce sujet mais c’est une matière entrant dans le champ de compétence du fédéral”, poursuit Cécile Jodogne, qui a précisé qu’une visite auprès des pompiers londoniens avait été programmée prochainement afin de bénéficier de leur retour d’expérience.

09/11/2017

Extraits de l'article publié par LeVif du 30 octobre 2017

C'est un matin pas comme les autres pour Cécile Jodogne, en visite officielle au Burkina Faso du 26 au 28 octobre : la secrétaire d'État en charge du Commerce extérieur de la Région bruxelloise est reçue, à Ouagadougou, à la fois par le roi des Mossis, l'ethnie majoritaire du pays (plus de 50 % de la population), et par le président burkinabè. […]

[…] L'exportation de biens de la Belgique vers le Burkina Faso concerne surtout des machines et appareils, des produits chimiques (médicaments et vaccins) et du matériel de transport. Les importations depuis le Burkina Faso sont principalement des produits d'origine végétale : mangues, noix de cajou. "La mission actuelle vise à faire repartir à la hausse les exportations belges, indique Cécile Jodogne. Elle compte 43 participants, soit 29 entreprises et organisations, dont 26 bruxelloises. Un record pour une mission économique belge au Burkina Faso."

30/10/2017

Extrait de l'article publié par le Trends ce 25 octobre 2017

[…]  Cécile Jodogne, secrétaire d'État bruxelloise au commerce extérieur (Défi), insiste plutôt sur la dimension francophone : "Par l'histoire et une langue communes, nous avons un espace de relations économiques privilégiées.

Il est naturel que nous accordions de l'importance aux opportunités commerciales entre des entreprises bruxelloises et des partenaires africains francophones." L'accessibilité géographique est aussi mise en avant, facilitée par l'offre de vols depuis Bruxelles et par l'absence de grands décalages horaires entre la Belgique et l'Afrique.

Dans la foulée de la mission princière en Côte d'Ivoire, la secrétaire d'État se rend au Burkina Faso, accompagnée par certains managers bruxellois. Puis, fin novembre-début décembre, elle ira en Algérie et en Tunisie. L'an prochain, ce sera la tour du Sénégal, du Nigéria, du Congo Brazzaville, du Cameroun et du Maroc. "L'ensemble des pays francophones et francophiles représente 16 % du PIB mondial, signale-t-elle. La francophonie économique peut offrir des opportunités pour ceux qui souhaitent développer des activités commerciales dans cet espace." […]

Lire cet article en ligne sur trends.levif.be

 

26/10/2017