Le Siamu a équipé les équipes de kits spéciaux «attentats»

Article paru dans "La Capitale" du 20 mars 2018

«C’était nécessaire afin de permettre au Siamu d’être prêt à affronter des événements hors normes, tels que des attentats multi-sites, impliquant plusieurs disciplines et garantir la suffisance du matériel de secours. Ce matériel permet un meilleur suivi en cas de problèmes survenus lors des interventions», précise le cabinet de la secrétaire d’État en charge du Siamu Cécile Jodogne (DéFI).

«La mise en service de ces kits s’est faite progressivement et conjointement à une information donnée pendant les gardes par des infirmiers sapeurs-pompiers et des chargés de cours pratiques aide médicale urgente sur les techniques de placement de ces moyens, sur le terrain en situation de crise.»

Chez Cécile Jodogne, on précise encore que le Siamu dispose de 4 ambulances en réserve et de 3 autopompes prêtes à intervenir en cas de catastrophe. «Par ailleurs, nous avons mis en place l’équipe CET (Casual Extraction Team), une équipe spécialisée pour des situations en extrême urgence telles que des attentats. Un accord avec la Croix-Rouge pour qu’elle vienne en renfort en cas de situations d’exceptions a également été signé, dans le cadre du «maxi PIM», soit le plan d’intervention médical de grande ampleur.