Nouveaux locaux

Extrait de l'article paru dans La Capitale de ce 23 novembre 2017

« Jusqu’à présent, l’IFAMU dispensait ses cours au SIAMU mais le manque d’espace se montrant de plus en plus criant, nous ne pouvions pas nous permettre d’attendre 2019 pour trouver une solution. » Aujourd’hui, les interventions en aide médicale urgente représentent 80 % des interventions du SIAMU et il est essentiel pour Cécile Jodogne que l’IFAMU dispose de suffisamment de place pour jouer au mieux son rôle de formateur des métiers intervenant dans l’aide médicale urgente en région bruxelloise.