Au Mipim, les villes britanniques tentent de conjurer l’effet Brexit

Extrait de l'article publié par Le Monde le 13 mars 2019

[…] De leur côté, les grandes villes du continent ne ménagent pas leurs efforts pour attirer les capitaux hésitants.

[…] A ce jeu-là, une ville comme Bruxelles, où se négocie durement l’accord de sortie, espère bien s’inscrire sur la carte des bénéficiaires du Brexit. « La Llyods a déjà déplacé une quarantaine de personnes, et nous avons d’autres engagements », annonce Cécile Jodogne, la secrétaire d’Etat à la région de Bruxelles-Capitale chargée du commerce extérieur. Mme Jodogne a animé une douzaine de séminaires sectoriels à l’ambassade de Belgique à Londres pour attirer les entreprises. « Nous avons un immobilier trois fois moins cher qu’à Paris et nous sommes très bien reliés à Londres et aux autres villes européennes », détaille la secrétaire d’Etat. Sans oublier la proximité de « tout l’écosystème des institutions européennes ».

Lire l'article sur le site Le Monde (accès partiel pour les non-abonnés)