Cécile Jodogne n’ira pas à Kinshasa

Extraits de l'article paru dans LaLibre du 23 janvier 2018

[…] La secrétaire d’Etat bruxelloise Cécile Jodogne (Défi) l’avait annoncé : l’Afrique sera l’une de ses grandes priorités en matière de commerce international. “[…] neuf des vingt pays au monde ayant la plus forte croissance économique sont africains”, dit-elle. C’est surtout vers l’ouest […] et le nord du Continent que les entreprises bruxelloises mettent le cap.

[…] une cinquantaine de sociétés belges sont présentes au Sénégal depuis dimanche. Cécile Jodogne est la seule responsable politique belge à accompagner ces entreprises, qui viennent aussi de Flandre et de Wallonie.

La secrétaire d’Etat a confié à “La Libre” qu’elle ne serait pas du voyage lors de la mission prévue en République démocratique du Congo (RDC) en mai prochain. “On verra d’abord si cette mission est maintenue. Mais moi, je n’y participerai de toute façon pas, tranche Cécile Jodogne. On analyse désormais les destinations aussi en fonction des droits de l’homme. C’est une ligne que je souhaite mettre en avant […]”

Contacts maintenus avec les entreprises congolaises

La secrétaire d’Etat entend envoyer “un signal ” en n’allant pas à Kinshasa. “[…] ce n’est pas le moment – avec l’incertitude sur les élections et les incidents à la sortie des églises – d’amener une présence ministérielle, même modeste, dans ce pays. C’est symbolique, mais cela a du sens.” Cécile Jodogne ne désire toutefois pas couper tout contact économique avec la RDC. “Isoler un pays n’a jamais été la solution et cela sanctionne la population. On maintient des contacts avec les entreprises congolaises et on a invité des hommes d’affaires à venir en Belgique.”

En attendant, la secrétaire d’Etat se focalise sur le Sénégal. “C’est un pays stable démocratiquement et qui connaît un boom économique (avec une croissance annuelle de près de 7 % depuis trois ans, NdlR)”. Les entreprises belges doivent toutefois faire face à un gros concurrent : la France. “Il y a une place à prendre, soutient Cécile Jodogne. […]”