Cécile Jodogne défend sa gestion du service des pompiers: «Le Siamu mérite mieux que les jeux politiciens»

Extraits de l'article du quotidien Le Soir de ce 14 février 2018

Cécile Jodogne, secrétaire d’Etat Défi, répond aux critiques sur sa gestion du scandale du Siamu. Elle s’interroge sur les motivations du MR, qui a révélé les irrégularités au niveau des marchés publics.

«Dans certaines déclarations intempestives, j’ai le sentiment que la motivation n’est pas de construire le nouveau Siamu mais de s’inscrire dans des jeux politiciens en pré-période électorale...

[…] Ma première responsabilité, c’est le fonctionnement du Siamu. Mon énergie, je la canalise sur cet objectif-là. Quant à la commission spéciale […] cela ne va pas apporter grand-chose de neuf. Les constats sont connus, ils ont été posés dès 2014. Pour moi, la priorité c’est d’aller de l’avant, de construire le nouveau Siamu en l’inscrivant dans le XXIe  siècle. Mon ambition essentielle est là et je voudrais qu’elle soit partagée par tous.

Je trouve franchement que le Siamu mérite mieux que des jeux politiciens. […] Ma première responsabilité est de garantir le fonctionnement du Siamu dans ses interventions au quotidien. C’est un service d’urgence, pas une administration comme une autre. Ma deuxième responsabilité, c’est de faire en sorte que le Siamu soit bien géré. […]

Comme je l’ai dit, je ne pense pas que la commission spéciale contribue à créer un climat serein à l’approche de la réforme. Ceux qui disent cela sont peut-être ceux qui justement mettent en place des jeux politiciens dont l’objectif n’est pas tant de trouver des solutions pour le Siamu mais de salir DéFI.

[…] Ma volonté est de travailler comme dans toutes les autres zones de secours du pays, comme à l’armée ou dans la police, avec une structure pyramidale. […]

[…] Le coordinateur administratif a été nommé, il commencera le 1er mars. Pour les deux officiers, nous avons relancé l’appel à candidatures. […]

Lire cet article sur le site du Soir+ (abonnés)