Siamu - Service d'incendie et d'aide médicale urgente

Interpellations parlementaires et réponses dans le domaine de l'aide médicale urgente et de la lutte contre les incendies.

Les retards des visites périodiques du Siamu pour inspecter la conformité de certaines installations techniques

Mardi, 18 avril, 2017
Question posée par: 
M Benoît Cerexhe

À ce sujet, j'ai déterminé deux axes de travail principaux : d'une part, renforcer les équipes, tant au niveau du nombre de leurs membres que de leurs qualifications ; d'autre part, réformer les procédures actuelles pour simplifier le travail des préventionnistes et réduire le temps nécessaire pour traiter les dossiers.

Des statistiques récentes du service montrent que 50% des dossiers de prévention sont traités dans le mois, et 80% dans les deux mois. Une petite partie des dossiers prend effectivement davantage de temps, parfois en raison de leur nature : taille, particularités, affectations multiples et complexes.

Par ailleurs, toujours en matière de renfort en personnel, une dizaine de nouveaux officiers rejoignent les rangs du Siamu cette année encore. Bien entendu, ils doivent être formés aux techniques spécifiques de prévention, ce qui prendra quelques mois.

[...] En la matière, les améliorations sont réelles, nous sommes loin des retards d'il y a quelques années. J'espère que les réformes en cours auront rapidement un impact sur la vitesse de traitement des dossiers.

La rationalisation de la structure du Siamu

Mardi, 7 février, 2017
Question posée par: 
M. Marc-Jean Ghyssels

[...] Il y a tout d'abord la rationalisation de l'organigramme du Siamu, basée sur les principes suivants :

- l'unification de la direction du Siamu

- la création du rôle de coordinateur administratif

- la mise sous mandat de tous les membres du conseil de direction.

Le second axe consiste en l'intégration du Siamu dans la réforme fédérale de la sécurité civile. [...]

Parallèlement à cette adoption, mon cabinet a négocié durant de longs mois un accord de coopération avec l'autorité fédérale. Cet accord de coopération a pour objectif d'harmoniser le statut des agents opérationnels du Siamu et celui des agents des zones de secours, tout en tenant compte des spécificités bruxelloises.

Les problèmes qui ont abouti à la modification de l'organisation du Siamu sont sous contrôle. Les nouvelles personnes en place, ainsi qu'un travail considérable de mon équipe, ont permis de susciter le dialogue entre les parties administrative et opérationnelle.[...]

 

 

La fusion des centres d'appels d'urgence

Mardi, 12 juillet, 2016
Question posée par: 
Mme Brigitte Grouwels

[...] Le Conseil des ministres extraordinaire du 28 avril 2016, qui s'est penché sur les mesures post-attentats, a confirmé la mise en place d’un centre de crise et de communication régional intégré. [...]

Je peux vous confirmer que la centrale d'appels d'urgence du Siamu a été renforcée par huit ETP au 1er janvier 2016. Enfin, j'ai personnellement pu constater l’efficacité des services du Siamu et du centre d’appels bruxellois le 22 mars dernier. Je les remercie une fois encore pour leur travail et leur implication en ce jour tragique.

 

L'utilisation des services de télémédecine par le Siamu

Mardi, 12 juillet, 2016
Question posée par: 
Mme Dominique Dufourny

Depuis les premiers essais techniques en décembre 2011, le Service d'incendie et d'aide médicale urgente (Siamu) a marqué un intérêt certain pour ce projet de télémédecine vu l’innovation de ce procédé qui permettrait de gagner du temps - une vingtaine de minutes - dans le cas précis des soins précoces aux patients ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC). Un vecteur - l’ambulance PIT de la VUB - ainsi que le personnel ont été fournis par le Siamu afin de faire débuter les premiers tests et ensuite l’étude clinique, en collaboration avec l’UZ Brussel. 

Qu’en est-il concrètement au niveau de nos véhicules ? Depuis février 2014, l’ambulance stationnée à la VUB opère dans le projet. L’idée est maintenant d’équiper également une ambulance du poste avancé du service incendie (PASI) UCL et une du PASI d’Anderlecht étant donné que les cliniques Saint-Luc et l’hôpital Erasme se sont ralliés à l’étude clinique de l’UZ Brussel. Ces trois ambulances feraient partie du projet de recherche soutenu par Innoviris.
Outre les trois ambulances qui feraient partie du projet, équiper deux ambulances complémentaires permettrait de couvrir environ 80% du secteur d’intervention du Siamu, ce qui pourrait déjà être considéré comme un territoire significatif pour l’étude et l’analyse des résultats qui en découleraient. [...]

 

 

Le recrutement de personnel au sein du Siamu

Mardi, 12 juillet, 2016
Question posée par: 
M. Vincent De Wolf

Pour répondre plus spécifiquement à votre première question, un plan du personnel a déjà été adopté en décembre 2015. Ce qui est actuellement en cours, c’est une adaptation du plan. [...]

[...] Pour entrer un peu plus en détails dans les recrutements, je commencerai par la campagne de recrutement de pompiers-ambulanciers qui est en cours. Elle vise à recruter 120 lauréats francophones et 75 lauréats néerlandophones dont 15 néerlandophones seraient déjà intégrés fin 2016 ou début 2017. [...]

Comme vous l'avez sans doute lu, ce sont près de 4.000 candidats qui se sont inscrits au Selor pour passer les épreuves de sélection. Ce nombre important de candidats nous soulage, eu égard au nombre de candidats retenus au final. Il faut en effet environ 4.000 candidats pour assurer les quelque 200 personnes mises dans la réserve de recrutement. 

En ce qui concerne les officiers, une procédure de promotion permettra à deux agents du Siamu de devenir officiers prochainement. [...]

[...] En outre, il y a également une procédure de recrutement d’officiers en cours. [...]

[...] Comme vous le mentionnez dans votre question, il est également prévu de renforcer le service incendie par le recrutement d’experts dont des ingénieurs, notamment pour la prévention. Les procédures pour ces recrutements seront lancées dès que le plan de personnel adapté sera adopté. [...]

 

 

Les formations de premiers secours destinées au public

Mardi, 12 juillet, 2016
Question posée par: 
M. Abdallah Kanfaoui

Afin de répondre à une demande citoyenne qui est née suite aux attentats du 22 mars et dont la principale question était "Qu’est-ce je dois ou je peux faire dans une situation de catastrophe ?", j’ai proposé au conseil des ministres extraordinaire du 28 avril dernier d’organiser des formations courtes et gratuites pour les citoyens, proposition que le conseil des ministres a accueillie positivement. À la suite de cette décision, nous nous sommes mis au travail assez rapidement avec le Siamu et la Croix-Rouge pour organiser un cycle de formations à destination du grand public. [...]

Le Siamu avait mis à disposition cinq pompiers-ambulanciers pour chaque jour de formation, ainsi qu’une auto-pompe, qui a non seulement suscité la curiosité de certains citoyens mais qui, stationnée dans la rue, jouait également le rôle de symbole et d'outil de communication pour l'événement. [...]

[...] Le dispositif mis en place a permis d’accueillir 1.900 participants sur les 6 week-ends et ce, avec un nombre croissant de participants au fur et à mesure de l'avancement de la session. [...]

[...] Un tiers des participants ont répondu à un questionnaire envoyé par courriel après la formation, ce qui nous a donné des informations précieuses et qui nous confirment que cette formation a été très appréciée : près de 87% estiment que la formation était pertinente en termes de contenu. [...]

 

La circulaire Jambon visant à réformer les gardes de 24h chez les pompiers

Mardi, 14 juin, 2016
Question posée par: 
M. Jamal Ikazban

Au sein du Siamu en particulier, je n'ai pas d'éléments en ma possession qui permettraient de lier des problèmes de santé de pompiers aux horaires de prestations en "shifts" de 24 heures. Je voudrais toutefois souligner que la direction est attentive à la santé de son corps de pompiers. [...]

Concernant la mobilisation accrue des volontaires le soir et les week-ends qui serait souhaitée par M. Jambon, je vous rassure. Le Siamu bruxellois est uniquement composé de pompiers professionnels. En tout état de cause, cela n'a donc pas de conséquences à Bruxelles et au Siamu. [...]

Le prétendu manque d'ambulances lors des attentas de Zaventem et de Bruxelles

Mardi, 31 mai, 2016
Question posée par: 
M. Dominiek Lootens-Stael

[...] Il n’empêche qu’il faut oser analyser le déroulement des opérations, dans l’idée d’améliorer les choses et non de créer la polémique. Pour dire que la centrale de secours de Louvain a envoyé trop peu d’ambulances et a sous-estimé la situation, je me base sur le retour que j’ai eu des pompiers du Service d'incendie et d'aide médicale urgente (Siamu) intervenus à Zaventem, et en particulier du commandant qui fut le premier sur les lieux.
Il a rapidement pu constater que le nombre de victimes était important et que les secours ne suffisaient pas. [...]

[...] Ce ne sont pas seulement les pompiers du Siamu qui ont demandé des renforts, mais aussi les officiers de la zone de secours Brabant flamand ouest, qui ont également pris l’initiative d’envoyer des ambulances supplémentaires. [...]

[...] Je n'ai pas évoqué le sujet dans les jours qui ont suivi les attentats, mais après les déclarations de certains à la zone de secours de Zaventem et le fait qu'il me semblait qu'on avait tendance à vouloir minimiser les faits et les remarques, j'ai pris la décision de communiquer un peu plus largement à ce propos. [...]

Débat sur les événements tragiques du 22 mars 2016

Lundi, 18 avril, 2016
Question posée par: 
(A la suite de plusieurs interventions et questions)

[…]

À la station Maelbeek, douze véhicules d'intervention et sept ambulances ont été dépêchés sous la direction des pompiers de Bruxelles. Je commencerai par le calendrier et repréciser quelques chiffres qui ont été évoqués. Le premier appel au Siamu a été reçu à 9h12 et 48 secondes. La première ambulance arrivée est arrivée sur place à 9h33 et 11 secondes. Certes, c'est un temps qui a dû paraître interminable pour les victimes. Cependant, démarrer en moins de cinq minutes avec tout le matériel et arriver sur place en quinze minutes à l'heure de pointe, ce n'est malheureusement pas inadmissible ou très étonnant. [...]

Concernant le nombre de pompiers-ambulanciers qui sont intervenus, une cinquantaine de pompiers bruxellois sont d'abord intervenus à Zaventem, une soixantaine à Maelbeek, et une centaine d'autres se tenaient prêts à intervenir. Cela veut dire qu'une bonne majorité sont revenus à la caserne ou sont restés à la fin de leur garde, le changement de garde s'effectuant à 8 heures. [...]

Ce sont donc environ 220 pompiers-ambulanciers qui sont intervenus ou étaient prêts à intervenir, contre 149 pompiers de garde en situation normale. [...]

À la station Maelbeek, douze véhicules d'intervention et sept ambulances ont été dépêchés sous la direction des pompiers de Bruxelles. [...]

[...] Vu la fixation du niveau de menace à 4 en novembre et en décembre derniers, des ambulances supplémentaires avaient été préparées et du matériel avait été acheté pour ce faire. Malheureusement, on a dû l'utiliser mais heureusement, c'est arrivé à point nommé. [...]

Le gouvernement a donné son autorisation au sujet d'une demande d'officiers supplémentaires introduite dans le cadre du Siamu. Un plan est également en cours d'élaboration pour répondre à la demande d'infrastructures plus sécurisées. [...]

S'agissant du Siamu, une série de procédures existent, notamment pour les points de rassemblement avant intervention. Dans le cas de Bruxelles National, c'est la procédure d'envoi automatique "avion en difficulté" qui a été déclenchée et assumée par le Siamu, puis les autorités qui se trouvaient sur le site. L'intervention des véhicules du Siamu et des ambulanciers a été primordiale en l'espèce. Des procédures existent donc. Elles sont analysées en vue d'une éventuelle amélioration. [...]

Le manque d'officiers au sein du Siamu et les conséquences dramatiques sur le quotidien des pompiers bruxellois

Mardi, 8 mars, 2016
Question posée par: 
M. Vincent De Wolf

À côté des procédures de promotion de sous-officiers en officiers, nous avons prévu au budget 2016 les moyens adéquats pour pourvoir aux cinq postes de direction de mandat A4, A5 et A5+, de même que des moyens complémentaires pour le recrutement de cinq officiers, sans attendre l'accord de coopération.

Ce renfort permettra de soulager la charge de travail des officiers en place, d'améliorer l'encadrement des pompiers et d'assurer ainsi plus aisément les missions du Siamu. [...]

M. De Wolf, la volonté n'est pas de diminuer le nombre d'officiers et d'augmenter le nombre de postes administratifs. Ma volonté, depuis le départ, est de soulager les officiers des tâches administratives, ce qui n'est pas du tout la même chose. [...]

[...] Cette réforme, telle que je l'ai voulue, remet les pompiers à la tête du Siamu. C'était une bonne base pour démarrer cette réforme. La structure se rapprochera ainsi davantage de celle des zones de secours. [...]

[...] La mise en oeuvre de cette réforme passe en effet par la conclusion d'un accord de coopération avec l'autorité fédérale. [...]

[...] Ce qui pose toujours un problème, ce sont les exigences inconstitutionnelles demandées par le ministre de l'Intérieur au niveau de cet accord de coopération. [...]

Il ne s'agit en effet pas d'une question de moyens, ce que reconnaissent aussi les officiers et l'ensemble du Siamu : les moyens, globalement, sont là. [...]

 

 

Pages

S'abonner à RSS - Siamu - Service d'incendie et d'aide médicale urgente