“Brussels is yours” : en vue du Brexit, Bruxelles vend ses atouts auprès du secteur bancaire à Londres

Extrait de l'article publié par BX1 le 5 décembre 2018

[…] « La campagne a été lancé il y a peu, avec un site internet et des explications riches pour les entreprises localisées au Royaume-Uni », nous explique Cécile Jodogne dans l’Eurostar menant à Londres. « Mais notre projet a été lancé seulement quelques mois après le vote des Britanniques. Nous avons déjà lancé quelques séminaires auprès d’un public bien ciblé. Nous avons été en contact avec des associations professionnelles et des fédérations bien connues de divers secteurs. Ce n’est pas un travail lancé en toute hâte, loin de là ».

Trois secteurs ont donc été clairement identifiés, pour lesquels la Région bruxelloise organise donc des séminaires et une communication spécifiques. Ce sont ces secteurs que la capitale souhaite attirer sur le long terme : les finances et les assurances, les sciences de la vie, et l’audiovisuel. « Bruxelles n’est pas la plus grande ville d’Europe et n’a pas l’intention de remplacer la City », ajoute Cécile Jodogne. « Nous avons plutôt des ambitions sur des secteurs bien précis, qui nous ont été rapportés comme porteurs selon le rapport Buysse. Faire une campagne générale et publique n’aurait aucun sens dans ce cas. Bruxelles a des talents spécifiques et un écosystème favorable, c’est ce qu’on souhaite mettre en avant ».

[…] “Avec l’installation de ces nouvelles entreprises, nous allons pouvoir compter sur un écosystème économique encore plus fort. Et cet écosystème va indirectement amener d’autres entreprises et de nouveaux emplois”, assure Cécile Jodogne. […]

Lire cet article en ligne