Brexit : Bruxelles veut dribbler Paris et Amsterdam

Extrait de l'entretien publié par La Libre le 27 novembre 2018

On sent dans nos différents contacts à Londres que les sociétés non seulement britanniques – mais aussi chinoises, américaines, indiennes,… installées au Royaume-Uni – commencent à prendre les devants : elles cherchent activement un siège au sein de l’Union européenne pour pouvoir y poursuivre facilement leurs activités. […]

Notre choix est de nous concentrer sur trois secteurs très impactés par les réglementations européennes. Ce sont aussi des secteurs dans lesquels Bruxelles développe un savoir-faire important. Il s’agit du secteur des finances et des assurances, du secteur audiovisuel et du secteur des sciences de la vie en général, c’est-à-dire le secteur pharmaceutique, celui de la recherche et du développement… D’après nous, il est plus pertinent de cibler des secteurs où l’on a des atouts plutôt que d’aller tous azimuts. […]

Actuellement, 5500 entreprises utilisent ce passeport européen au Royaume-Uni, et deux millions de personnes travaillent dans ces secteurs des finances et assurances. Bruxelles a des atouts intéressants pour attirer ce type d’entreprises, comme nous l’avons déjà démontré en accueillant Lloyd’s of London ou d’autres
banques ou assureurs internationaux […]

En quoi le secteur audiovisuel basé au Royaume-Uni est-il intéressant pour Bruxelles ?

[…] environ 1 000 de ces 1 400 diffuseurs sont dirigés vers un public non britannique. On a des atouts, comme le tax shelter et le soutien du Fédéral, ainsi qu’un développement fort de l’audiovisuel à Bruxelles, avec le projet Mediapark.

De quelle manière comptez-vous attirer les entreprises actives dans les sciences de la vie ?

[…] La Belgique est le premier pays en Europe, le deuxième au monde, où les essais cliniques de phase 1 sont les plus nombreux (par nombre d’habitants) et rapides. Cela est notamment dû à nos excellentes infrastructures, mais aussi parce que le paysage fiscal en matière de recherche et développement est très favorable.

Lire cet article en ligne (version abonné)