Brèves

Engagés à 100% pour la protection des Bruxellois

13/03/2019

250 interventions par jour pour les pompiers bruxellois250 interventions par jour, ce n’est pas une mince affaire ! Les pompiers sont engagés à 100% pour la protection des Bruxellois.

Pourtant, j’ai dû le déplorer, des dysfonctionnements perduraient depuis bien longtemps.

Alors, plutôt que de remettre une pièce dans la machine sans rien résoudre, j’ai réalisé à la fois des réformes structurelles et des actions à plus court terme : recrutements pour répondre à l’insuffisance des effectifs, nouvelles casernes et plan infrastructures, prise en compte des aspects environnementaux, amélioration du service aux Bruxellois et restructuration du service des pompiers et ambulanciers bruxellois.

Alcool : une prévention qui ne saoûle pas !

07/03/2019

Alcool, prévention et réduction des risques : la politique de la santé de Cécile JodogneBoire en faisant la fête, pour les jeunes ça va souvent de soi.

Réduire les risques liés à une consommation excessive d’alcool, par contre, ça ne coule pas de source.

Peut-être vous dites-vous déjà que le discours « rabat-joie » n’est pas loin... Eh bien voilà toute la difficulté de la prévention s’adressant à un public jeune !

Pour éviter l’échec des discours moralisateurs, j’ai subventionné des initiatives qui interviennent au plus près des milieux de vie ...et donc de fête. J’ai aussi voulu soutenir aussi des réseaux qui préparent des recommandations pour une politique responsable. Deux exemples :

Le dispositif « alcool en milieu étudiant » mené par Modus Vivendi accompagne les étudiants qui organisent des actions de prévention et de réduction des risques par et pour les jeunes.

« Jeunes, alcool et société » rassemble les mouvements de jeunesse, éducation, prévention et aide aux familles, etc. Ce réseau émet des recommandations destinées aux pouvoirs publics et réalise des outils qui font appel à l’esprit critique des jeunes vis-à-vis des stratégies ciblées et parfois agressives des alcooliers.

Alcool : faciliter la demande d'aide

06/03/2019

Alcool : le délai avant la prise en compte du problème et les premières démarches est trop long!

18 ans, c’est le délai moyen pour qu’une personne ayant une consommation problématique d’alcool formule une demande d’aide.

C’est trop long : maladies, accidents, vies sociales et professionnelles perturbées en sont autant de conséquences. Un Bruxellois sur dix est concerné.

Pour répondre aux besoins des personnes qui n’ont pas recours aux services classiques d’aide ou qui y font appel trop tardivement, j’ai renforcé et pérenniser la plateforme aide-alcool.be

Plusieurs services gratuits et anonymes sont disponibles : infos sur les risques liés à la consommation d’alcool, auto-test, self-help et module d’accompagnement en ligne.

Ceci fait partie de la politique de prévention et de réduction des risques que je mène en tant que ministre bruxelloise de la Santé. D’autres actions seront évoquées dans les jours qui viennent.

Pour accéder aux services aide-alcool mis en ligne par l’asbl Le Pelican : https://aide-alcool.be/

L'Europe tient au cœur de Bruxelles, les investisseurs étrangers le savent

28/02/2019

L'Europe tient au cœur de BruxellesL’Europe tient au cœur de Bruxelles, c’est notre carte maîtresse.

A Bruxelles, chaque investisseur étranger engage en moyenne 35 employés après 5 ans d’activité. Et bonne nouvelle, le nombre d’investisseurs étrangers augmente.

L’augmentation cumulée est de 5.37% entre 2015 et 2017. Le nombre d’emplois créés a quant à lui augmenté chaque année pour totaliser une augmentation 23.5% durant la même période.

En tant que secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, j’ai mené 29 missions économiques avec un volet investissements. Ce fut l’occasion de valoriser les atouts de Bruxelles tels que les nouveaux pôles d’activités, la fonction de hub européen ou encore l’offre très concurrentielle de l’immobilier.

Mon autre préoccupation : éviter la concurrence avec les PME bruxelloises tout en cherchant à convaincre des investisseurs dans les secteurs où nous disposons d’un haut niveau de compétence. Les secteurs les plus concernés sont l’informatique et les services de consultance ou financiers.

22 Services de Santé Mentale (SSM)

27/02/2019

Santé mentale : permettre aux services de s'adapter aux changements sociétauxEn 5 ans, j’ai augmenté de 17,4% le budget consacré à la santé mentale.

Les équipes pluridisciplinaires des 22 Services de Santé Mentale (SSM) assurent l’accueil et le suivi de 20.000 Bruxellois.es chaque année.

Pour soutenir les services face aux demandes nombreuses et complexes, le renforcement des équipes a été nécessaire. De plus les SSM doivent s’adapter aux évolutions sociétales.

Le nombre d’adultes isolés augmente et particulièrement les femmes isolées, ou en charge de famille monoparentale. La précarité financière fragilise plus encore les parcours de vie avec à la clé la nécessité d’un suivi familial. L’accessibilité et l’organisation des Services de Santé Mentale permettent de rencontrer ces publics.

La population des enfants, adolescents et jeunes adultes augmente et ils sont nombreux à évoluer dans des contextes difficiles. L’accès à une prise en charge multidisciplinaire est importante pour ces familles.

"Ce que nous n'admettons pas ici nous ne pouvons l'admettre ailleurs"

26/02/2019

Responsabilité sociétale d'entreprise RSEJ’ai voulu porter les valeurs de l'entrepreneuriat durable avec les entreprises bruxelloises exportatrices car «ce que nous n’admettons pas ici nous ne pouvons l’admettre ailleurs».

C’est ce qui a fondé mes décisions de ne pas participer ou d’annuler les missions économiques dans les pays où les droits humains sont ostensiblement bafoués par les gouvernements en place. Ce fut le cas pour les Philippines ou le Myanmar.

C’est ce qui a motivé mes actions ici à Bruxelles et m’a incité à insérer, à chaque fois que c’était possible, un volet à ce propos lors des missions économiques.

Respect des droits humains, égalité femmes-hommes et lutte contre la corruption sont parmi les principes juridiques fondamentaux applicables à la gestion de l’entreprise, et ces priorités en renforcent la réputation et la compétitivité.

Elles font partie des objectifs de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) et traversent toute la gestion entrepreneuriale. Cette facette de l’entrepreneuriat durable concilie le développement de l’entreprise et le développement sociétal.

 

Développement durable et exportations, une relation gagnante

25/02/2019

Entrepreneuriat durable et exportations bruxelloises, une relation gagnantePensez-vous que la lutte contre le changement climatique soit de l'unique responsabilité des gouvernements ? Ou que les remèdes seraient consignés dans le catalogue des comportements individuels à bannir ou à réinventer ?

L'urgence climatique, nous savons tous que c’est ensemble que nous devons l’affronter.

Et sans modifier les conditions environnementales de la production de biens et du déploiement des services, pas de changement durable.

En tant que secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, je mène des actions pour que nos entreprises exportatrices intègrent les objectifs de développement durable : séminaires, guides pratiques, programmes de formation.

Les PME ont un ancrage local fort et sont réceptives à la nécessité de trouver, avec leurs partenaires à l’étranger, des solutions respectueuses de l’environnement.

J’ai voulu leur donner des outils supplémentaires pour qu'elles intègrent un maximum d'objectifs du développement durable.

Pour en savoir un peu plus

15 projets subventionnés en Région bruxelloise

21/02/2019

L'art-thérapie aide les personnes en souffrance psychique à retrouver des émotions positives«Parfois l’art peut être un acte de survie, un cri du cœur et du corps», ces mots furent prononcés par Helyett Wardavoir, spécialiste en santé publique lors de la rencontre que j’avais organisé entre les intervenants bruxellois en art-thérapie.

La créativité peut diminuer l’anxiété et renforcer l’estime de soi en prenant place dans un processus thérapeutique encadré par des professionnels de la santé mentale.

En 4 ans le budget consacré à l’art-thérapie a été plus que doublé. 15 projets sont désormais subventionnés, pour la part principale par le secteur santé dont je suis en charge en tant que ministre bruxelloise de la Santé.

A Bruxelles les Services de Santé Mentale (SSM) participent à des projets de ce type et d’autres projets ont été développés en direction de publics cibles fragilisés.

Premier projet mixte pour une caserne des pompiers bruxellois

20/02/2019

Nouvelles casernes pour les pompiers bruxelloisAprès l’inauguration de la caserne de pompiers "Cité" et le lancement du projet de nouvelle caserne à Delta, j’ai mis sur les rails la construction d’une nouvelle caserne à Anderlecht.

L’agenda est désormais fixé : publication de l’avis de marché fin avril et fin des travaux pour 2023.

C’est une première pour les pompiers de Bruxelles qui s’engagent dans un projet mixte, ouvert sur le quartier et en cohérence avec le plan de revitalisation de la zone canal. La collaboration avec toutes les instances régionales en charge du développement territorial est déjà très bien engagée.

La salle de sports prévue pourra être utilisée à la fois par les pompiers et les usagers riverains.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de mon plan pluriannuel de rénovation des casernes, vous pouvez en savoir plus ici.

Cécile Jodogne, invitée de Débats Première

15/02/2019

Cécile Jodogne, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur était au micro de Débats Première ce vendredi 15 février! De retour de Londres, elle a parlé du Brexit et de la manière dont la Région bruxelloise y prépare ses investisseurs.

Pour ré-écouter l'interview, cliquez sur l'image

 

Cécile Jodogne, invitée de la Matinal sur Bel-RTL

14/02/2019

Ce jeudi 14 février, la secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Cécile Jodogne était l'invitée de la matinal sur Bel-RTL ​! Au programme? Brexit, élections régionales et mobilité.

Pour voir ou revoir l'interview, cliquez sur l'image

 

Santé mentale des enfants, adolescents et jeunes adultes

15/02/2019

Santé mentale des enfants et adolescents : réagir à temps avec du soutienDès 2016, je me suis engagée à renforcer les équipes qui travaillent avec des enfants et des adolescents dans le secteur de la santé mentale.

Les moins de 24 ans représentaient déjà 31% de la population bruxelloise et une croissance du nombre de jeunes enfants pour les années à venir était une projection vraisemblable, confirmée par les projections démographiques.

Ma préoccupation : favoriser le dépistage précoce. Les difficultés induites par la précarité ou les relations problématiques avec le milieu de vie doivent être repérées à temps. Et pour les jeunes vivant avec des souffrances psychosociales, un dispositif de prise en charge élargi est nécessaire pour prévenir la persistance de troubles du développement.

4 nouvelles équipes travaillant avec des enfants et adolescents ont donc été agréées depuis lors et j’ai augmenté le cadre pour 11 équipes déjà agréées.

Résultat : aujourd’hui + de 70 % des services disposent d’une équipe enfants-adolescents subventionnée, composée de pédopsychiatre, psychologue, fonction sociale, et également de psychomotricien(ne) et de logopède.