Bilan : arrêts sur images

Aides aux néo-exportateurs

20/03/2019

Aides spécifiques aux néo-exportateurs promues par Cécile JodogneLes entreprises bruxelloises et startups peuvent compter sur nos mesures pour se développer à l’international. Nous avons mis cela en place avec hub.brussels.

Comment ? En renforçant les formations dédiées aux néo-exportateurs, en augmentant les aides financières sollicitées par des starters, en recrutant un account manager spécialisé et grâce à des outils diagnostic en ligne ou autres support informatifs.

Aux 4 coins du monde, nos attachés économiques et commerciaux (AEC) sont leurs relais et les missions économiques offrent des opportunités pour leurs projets.

Dans notre pays de 11 millions d’habitants, le passage au stade scale-up (10 employés ou la forme juridique SA) exige souvent des clients à l’étranger. Atteindre ce stade est indispensable pour décrocher des accords d’investissement.

Incitants adaptées => +d'efficacité

19/03/2019

Les nouvelles aides à l'exportation réformées par Cécile Jodogne

Nous avons consulté les entrepreneurs pour réorienter les aides à l’exportation. Résultats : des aides majorées pour les entreprises qui se préparent à l'export, un soutien aux petites entreprises ou starters renforcé, et la possibilité d'étaler certaines aides.

Grâce à cette réorientation les entreprises utilisent 17,5% d’aides en plus en 2018.

Les aides publiques doivent viser une efficacité maximale. Plus on tient compte des besoins des entreprises sur le terrain, plus les incitants sont efficaces.

Aujourd’hui, 8 aides à l’exportation (2 de plus qu’auparavant) sont proposées, +d’infos ici : http://snip.ly/m5dty8

Développement durable chez les pompiers

15/03/2019

Pompiers de Bruxelles et développement durableMême les Écolos, qui m’ont précédé dans la gestion du service des pompiers de Bruxelles, n’avaient rien fait pour un fonctionnement plus respectueux de l’environnement !
Pour appliquer les critères élémentaires du développement durable dans la gestion, tout était à faire. Quelques mesures prises :

  • Les permis d’environnement des casernes sont tous en voie d’être régularisés.
  • Les nouvelles casernes Delta et Anderlecht intègrent des critères forts de durabilité.
  • Le remplacement des anciennes chaudières est programmé cette année, comme à l’état-major. On réduira ainsi les consommations ...et les pannes.
  • Des panneaux solaires vont être installés sur la toiture de l’Etat-major.
  • Grâce au plan de déplacement d’entreprise on va améliorer la mobilité des agents. Une flotte de vélos électriques de service va être acquise.
  • Un éco-manager sera recruté cette année.

 

Réforme en profondeur pour le service des pompiers bruxellois

14/03/2019

Pompiers : le service bruxellois précurseurSaviez-vous que le service d’incendie des pompiers bruxellois a toujours été précurseur dans notre pays ?

En 1973 déjà les pompiers bruxellois mutualisaient leurs moyens en une seule zone de secours pour les 19 communes. Cette restructuration a inspiré la création de zones de secours dans tout le pays.

Plus de 40 ans après il était crucial de réaliser une nouvelle réforme en profondeur. Après un parcours législatif et institutionnel de 3 années, et malgré les blocages politiques, le service d’incendie et d’aide médicale urgente de bénéficie d’une structure hiérarchique claire. Cette nouvelle organisation est en place depuis le début 2018 et aujourd’hui 5 des 8 mandataires à la tête du service sont désignés.

Il faut savoir que jusque-là deux dirigeants au même niveau hiérarchique se « partageaient » la direction. Une source de conflits et de gestion chaotique à laquelle il fallait mettre fin.

Pour en savoir plus, c’est ici

Engagés à 100% pour la protection des Bruxellois

13/03/2019

250 interventions par jour pour les pompiers bruxellois250 interventions par jour, ce n’est pas une mince affaire ! Les pompiers sont engagés à 100% pour la protection des Bruxellois.

Pourtant, j’ai dû le déplorer, des dysfonctionnements perduraient depuis bien longtemps.

Alors, plutôt que de remettre une pièce dans la machine sans rien résoudre, j’ai réalisé à la fois des réformes structurelles et des actions à plus court terme : recrutements pour répondre à l’insuffisance des effectifs, nouvelles casernes et plan infrastructures, prise en compte des aspects environnementaux, amélioration du service aux Bruxellois et restructuration du service des pompiers et ambulanciers bruxellois.

Alcool : une prévention qui ne saoûle pas !

07/03/2019

Alcool, prévention et réduction des risques : la politique de la santé de Cécile JodogneBoire en faisant la fête, pour les jeunes ça va souvent de soi.

Réduire les risques liés à une consommation excessive d’alcool, par contre, ça ne coule pas de source.

Peut-être vous dites-vous déjà que le discours « rabat-joie » n’est pas loin... Eh bien voilà toute la difficulté de la prévention s’adressant à un public jeune !

Pour éviter l’échec des discours moralisateurs, j’ai subventionné des initiatives qui interviennent au plus près des milieux de vie ...et donc de fête. J’ai aussi voulu soutenir aussi des réseaux qui préparent des recommandations pour une politique responsable. Deux exemples :

Le dispositif « alcool en milieu étudiant » mené par Modus Vivendi accompagne les étudiants qui organisent des actions de prévention et de réduction des risques par et pour les jeunes.

« Jeunes, alcool et société » rassemble les mouvements de jeunesse, éducation, prévention et aide aux familles, etc. Ce réseau émet des recommandations destinées aux pouvoirs publics et réalise des outils qui font appel à l’esprit critique des jeunes vis-à-vis des stratégies ciblées et parfois agressives des alcooliers.

Alcool : faciliter la demande d'aide

06/03/2019

Alcool : le délai avant la prise en compte du problème et les premières démarches est trop long!

18 ans, c’est le délai moyen pour qu’une personne ayant une consommation problématique d’alcool formule une demande d’aide.

C’est trop long : maladies, accidents, vies sociales et professionnelles perturbées en sont autant de conséquences. Un Bruxellois sur dix est concerné.

Pour répondre aux besoins des personnes qui n’ont pas recours aux services classiques d’aide ou qui y font appel trop tardivement, j’ai renforcé et pérenniser la plateforme aide-alcool.be

Plusieurs services gratuits et anonymes sont disponibles : infos sur les risques liés à la consommation d’alcool, auto-test, self-help et module d’accompagnement en ligne.

Ceci fait partie de la politique de prévention et de réduction des risques que je mène en tant que ministre bruxelloise de la Santé. D’autres actions seront évoquées dans les jours qui viennent.

Pour accéder aux services aide-alcool mis en ligne par l’asbl Le Pelican : https://aide-alcool.be/

L'Europe tient au cœur de Bruxelles, les investisseurs étrangers le savent

28/02/2019

L'Europe tient au cœur de BruxellesL’Europe tient au cœur de Bruxelles, c’est notre carte maîtresse.

A Bruxelles, chaque investisseur étranger engage en moyenne 35 employés après 5 ans d’activité. Et bonne nouvelle, le nombre d’investisseurs étrangers augmente.

L’augmentation cumulée est de 5.37% entre 2015 et 2017. Le nombre d’emplois créés a quant à lui augmenté chaque année pour totaliser une augmentation 23.5% durant la même période.

En tant que secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, j’ai mené 29 missions économiques avec un volet investissements. Ce fut l’occasion de valoriser les atouts de Bruxelles tels que les nouveaux pôles d’activités, la fonction de hub européen ou encore l’offre très concurrentielle de l’immobilier.

Mon autre préoccupation : éviter la concurrence avec les PME bruxelloises tout en cherchant à convaincre des investisseurs dans les secteurs où nous disposons d’un haut niveau de compétence. Les secteurs les plus concernés sont l’informatique et les services de consultance ou financiers.

22 Services de Santé Mentale (SSM)

27/02/2019

Santé mentale : permettre aux services de s'adapter aux changements sociétauxEn 5 ans, j’ai augmenté de 17,4% le budget consacré à la santé mentale.

Les équipes pluridisciplinaires des 22 Services de Santé Mentale (SSM) assurent l’accueil et le suivi de 20.000 Bruxellois.es chaque année.

Pour soutenir les services face aux demandes nombreuses et complexes, le renforcement des équipes a été nécessaire. De plus les SSM doivent s’adapter aux évolutions sociétales.

Le nombre d’adultes isolés augmente et particulièrement les femmes isolées, ou en charge de famille monoparentale. La précarité financière fragilise plus encore les parcours de vie avec à la clé la nécessité d’un suivi familial. L’accessibilité et l’organisation des Services de Santé Mentale permettent de rencontrer ces publics.

La population des enfants, adolescents et jeunes adultes augmente et ils sont nombreux à évoluer dans des contextes difficiles. L’accès à une prise en charge multidisciplinaire est importante pour ces familles.

"Ce que nous n'admettons pas ici nous ne pouvons l'admettre ailleurs"

26/02/2019

Responsabilité sociétale d'entreprise RSEJ’ai voulu porter les valeurs de l'entrepreneuriat durable avec les entreprises bruxelloises exportatrices car «ce que nous n’admettons pas ici nous ne pouvons l’admettre ailleurs».

C’est ce qui a fondé mes décisions de ne pas participer ou d’annuler les missions économiques dans les pays où les droits humains sont ostensiblement bafoués par les gouvernements en place. Ce fut le cas pour les Philippines ou le Myanmar.

C’est ce qui a motivé mes actions ici à Bruxelles et m’a incité à insérer, à chaque fois que c’était possible, un volet à ce propos lors des missions économiques.

Respect des droits humains, égalité femmes-hommes et lutte contre la corruption sont parmi les principes juridiques fondamentaux applicables à la gestion de l’entreprise, et ces priorités en renforcent la réputation et la compétitivité.

Elles font partie des objectifs de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) et traversent toute la gestion entrepreneuriale. Cette facette de l’entrepreneuriat durable concilie le développement de l’entreprise et le développement sociétal.

 

Développement durable et exportations, une relation gagnante

25/02/2019

Entrepreneuriat durable et exportations bruxelloises, une relation gagnantePensez-vous que la lutte contre le changement climatique soit de l'unique responsabilité des gouvernements ? Ou que les remèdes seraient consignés dans le catalogue des comportements individuels à bannir ou à réinventer ?

L'urgence climatique, nous savons tous que c’est ensemble que nous devons l’affronter.

Et sans modifier les conditions environnementales de la production de biens et du déploiement des services, pas de changement durable.

En tant que secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, je mène des actions pour que nos entreprises exportatrices intègrent les objectifs de développement durable : séminaires, guides pratiques, programmes de formation.

Les PME ont un ancrage local fort et sont réceptives à la nécessité de trouver, avec leurs partenaires à l’étranger, des solutions respectueuses de l’environnement.

J’ai voulu leur donner des outils supplémentaires pour qu'elles intègrent un maximum d'objectifs du développement durable.

Pour en savoir un peu plus

15 projets subventionnés en Région bruxelloise

21/02/2019

L'art-thérapie aide les personnes en souffrance psychique à retrouver des émotions positives«Parfois l’art peut être un acte de survie, un cri du cœur et du corps», ces mots furent prononcés par Helyett Wardavoir, spécialiste en santé publique lors de la rencontre que j’avais organisé entre les intervenants bruxellois en art-thérapie.

La créativité peut diminuer l’anxiété et renforcer l’estime de soi en prenant place dans un processus thérapeutique encadré par des professionnels de la santé mentale.

En 4 ans le budget consacré à l’art-thérapie a été plus que doublé. 15 projets sont désormais subventionnés, pour la part principale par le secteur santé dont je suis en charge en tant que ministre bruxelloise de la Santé.

A Bruxelles les Services de Santé Mentale (SSM) participent à des projets de ce type et d’autres projets ont été développés en direction de publics cibles fragilisés.

Premier projet mixte pour une caserne des pompiers bruxellois

20/02/2019

Nouvelles casernes pour les pompiers bruxelloisAprès l’inauguration de la caserne de pompiers "Cité" et le lancement du projet de nouvelle caserne à Delta, j’ai mis sur les rails la construction d’une nouvelle caserne à Anderlecht.

L’agenda est désormais fixé : publication de l’avis de marché fin avril et fin des travaux pour 2023.

C’est une première pour les pompiers de Bruxelles qui s’engagent dans un projet mixte, ouvert sur le quartier et en cohérence avec le plan de revitalisation de la zone canal. La collaboration avec toutes les instances régionales en charge du développement territorial est déjà très bien engagée.

La salle de sports prévue pourra être utilisée à la fois par les pompiers et les usagers riverains.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de mon plan pluriannuel de rénovation des casernes, vous pouvez en savoir plus ici.

Santé mentale des enfants, adolescents et jeunes adultes

15/02/2019

Santé mentale des enfants et adolescents : réagir à temps avec du soutienDès 2016, je me suis engagée à renforcer les équipes qui travaillent avec des enfants et des adolescents dans le secteur de la santé mentale.

Les moins de 24 ans représentaient déjà 31% de la population bruxelloise et une croissance du nombre de jeunes enfants pour les années à venir était une projection vraisemblable, confirmée par les projections démographiques.

Ma préoccupation : favoriser le dépistage précoce. Les difficultés induites par la précarité ou les relations problématiques avec le milieu de vie doivent être repérées à temps. Et pour les jeunes vivant avec des souffrances psychosociales, un dispositif de prise en charge élargi est nécessaire pour prévenir la persistance de troubles du développement.

4 nouvelles équipes travaillant avec des enfants et adolescents ont donc été agréées depuis lors et j’ai augmenté le cadre pour 11 équipes déjà agréées.

Résultat : aujourd’hui + de 70 % des services disposent d’une équipe enfants-adolescents subventionnée, composée de pédopsychiatre, psychologue, fonction sociale, et également de psychomotricien(ne) et de logopède.

Pompiers bruxellois : compenser les manques structurels en personnel et anticiper les départs

08/02/2019

Pompiers bruxellois : service remforcéResponsable du service des pompiers bruxellois, j’ai voulu répondre au manque d’effectifs dès ma prise de fonction. Et anticiper sur les nombreux départs à la retraite qui s’annonçaient : assurer la transmission inter-générations des savoirs est crucial pour la formation des nouvelles recrues.

Aujourd’hui les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les 210 pompiers-ambulanciers engagés depuis 2015 ont très largement compensé les départs et nous avons pu augmenter les effectifs de 5%. La procédure lancée en 2016 a permis de renouveler à temps la réserve de recrutement disponible dès 2017.

Pour les agents administratifs et les officiers, avec 20% d’augmentation des effectifs, les manques structurels criants au sein des services du SIAMU ont ainsi pu être rencontrés en partie. Une nouvelle procédure de recrutement “officiers” est planifiée en 2019, comme pour des postes administratifs.

Ces nouveaux agréments rencontrent des besoins spécifiques dans les quartiers

06/02/2019

Santé : renforcer l'accès aux soins de santéLe réseau des maisons médicales en Région bruxelloise est renforcé avec deux nouvelles reconnaissances. Après un premier agrément en 2016, j’ai veillé à ce que les maisons médicales de Ganshoren et de Forest puissent elles aussi bénéficier d’un financement pour le travail d’accueil et de santé communautaire qui favorise l’accès aux soins de santé de première ligne.

Assistants sociaux, infirmières sociales ou gradués en santé communautaire travaillent avec les équipes médicales pour réaliser un travail d’information et de prévention en direction des publics fragilisés, des enfants, ou encore des personnes âgées isolées.

Ces deux maisons médicales, comme bon nombre d’entre elles travaillant au forfait, touchent souvent des patients à faibles revenus bénéficiant d’une intervention majorée.

En plus de l’amélioration de la couverture territoriale, ces agréments rencontrent des besoins sociaux spécifiques dans le quartier densément peuplé entre la gare du Midi et la maison communale de Forest et à proximité de logements sociaux à Ganshoren.

Les exportateurs bruxellois intéressés par nos actions ciblées en Afrique

05/02/2019

Ciblage géographique pour les missions économiques : le continent africainJ’ai présidé 8 missions économiques sur le continent Africain. En 2018, un tiers des missions bruxelloises y ont été organisées et notre réseau d’attachés économiques et commerciaux (AEC) vient d’être doté de 2 localisations supplémentaires, toutes deux sur le continent : Dakar et Tunis.

A l’heure où les pays africains diversifient leurs partenariats, il est crucial pour nos entrepreneurs de compter sur des relais locaux et un accompagnement adapté. De plus, à la suite d’une forte accélération de la croissance (2015-2017), de grands chantiers d’infrastructures voient le jour avec des retombées pour de nombreux secteurs.

Dans ce contexte j’ai voulu privilégier les secteurs porteurs où nous avons une expertise : éco-construction, transports, secteur technologique, services juridiques ou financiers. Ce ciblage pour une efficience maximale des actions menées et pour contribuer au mieux au développement, comme au bien-être des populations.

La Région bruxelloise exporte mieux dans le secteur des services

05/02/2019

Les exportations de services en hausseEn Région bruxelloise, 90% du PIB est généré par les entreprises du secteur des services. En 2014, alors que je prenais mes fonctions de secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, les services représentaient seulement 45% des exportations !

Aujourd’hui les services représentent 56,3 % des exportations bruxelloises. Cette progression résulte notamment des mesures ciblées que j’ai insufflées : augmentation de 30% du nombre d’actions de hub.brussels dans ce domaine, volet « exportation de services » dans la formation BEST, accompagnement personnalisé des néo-exportateurs.

Succès pour les formations "Apprendre à réagir face à l'urgence"

23/01/2019

Réagir face à l'urgence : 98% recommandent la formationFélicitation à tous les participants et aux formateurs des formations "apprendre à réagir face à l'urgence", il y a vraiment de quoi se réjouir : près d’un millier de participants se sont formés aux bon réflexes en cas d’urgence.  Toutes les tranches d’âge sont représentées parmi les participants et particulièrement les 40-50 ans.

Je constate aussi que les femmes ont été nombreuses à se mobiliser, elles représentent 63 % des inscrits.

Cette initiative je l’ai portée pour répondre à l’élan citoyen qui a suivi les attentats de mars 2016. Je l’ai renouvelée chaque année depuis lors, avec un réel succès. Parmi les 300 participants ayant répondu à l’enquête en 2018, 98% recommanderaient la formation à des proches !